Rosso: lancement d’un projet d’assainissement des eaux usées et de valorisation des déchets solides.

C’est au cours d’une grande mobilisation des Rossois, jeudi, que le projet d’assainissement des eaux usées et de valorisation des déchets solides financé par l’Union européenne, la municipalité locale et la ville de Saint-Laurent Blangy (France), a été lancé, pour lutter contre le phénomène persistant de l’insalubrité dans cette localité.

En effet, cette ville qui enregistre un important trafic de marchandises et de personnes du fait de sa position frontalière avec la Mauritanie est caractérisée par une production massive de déchets et le déversement des eaux usées dans les rues et dans les berges du fleuve.

Même si la collecte et l’évacuation des déchets fonctionnent normalement à Rosso, aucune activité de tri ou de valorisation n’est mise en œuvre. Les déchets valorisables et biodégradables sont mélangés et jetés en décharge malgré le potentiel que dispose la commune pour trier et valoriser les ordures.

Par ailleurs, la commune de Rosso ne dispose pas de camions hydrocoureurs ni de station de lagunage. Le déversement des eaux usées se fait dans la nature avec un corolaire de conséquences néfastes sur l’environnement. Elles engendrent, entre autres, la dégradation de l’environnement, la pollution de la nappe phréatique, la mauvaise odeur et le risque sur la santé de la population.

Ce programme piloté par le Partenariat Lille.-Saint-Louis mobilise tous acteurs sociaux, organisations communautaires de base, en vue d’installer un système de tri-valorisation des déchets . En marge de cette action, des activités de sensibiliser seront menées dans 1091 ménages, 10 écoles, soit environ 3000 élèves.

Valoriser 10 tonnes de déchets en produisant du biogaz et du compost, améliorer les conditions d’assainissement de la commune, mettre en place un plan directeur d’assainissement, construire 50 toilettes, 303 puisards et 2 blocs sanitaires, sont des actes forts que ce projet va poser.

Il assurera, en outre, le renforcement des capacités des acteurs locaux. En plus de construire une station de lagunage et un centre de tri et dix cuves biogaz, il mettra à la disposition des ménages 1000 poubelles pour faciliter le tri à domicile.