Revue de presse : Tabaski et réunion du SEN de l’APR à la Une des quotidiens

Les quotidiens du samedi traitent en priorité de la fête de Tabaski qui sera célébrée le 12 septembre 2016, et de la réunion d’hier du Secrétariat exécutif national de l’Alliance pour la République (SEN/APR) sous la présidence du Chef de l’Etat, Macky Sall.

«Tabaski-Macky Sall offre 1.371 moutons à des démunis», titre Le Soleil, qui parle également d’enveloppes financières distribuées aux personnes défavorisées, et d’une grâce présidentielle accordée à 498 détenus.

De son côté, L’As fait état de 3000 enveloppes d’argent offertes par le président Sall aux nécessiteux.

Selon Le Populaire, «à 48 heures de la Tabaski, les moutons arrivent en masse» et qu’à Dakar, les points de vente se remplissent de béliers, mais les prix restent chers.

«Approvisionnement en moutons-Les vendeurs n’attendent que les acheteurs», informe EnQuête.

L’Observateur lui, s’intéresse au rituel de l’immolation du mouton. «Stars et Tabaski, un jour sang», écrit L’Obs.

Pendant ce temps, Sud Quotidien affiche la «Tabaski des hommes politiques». Dans ce journal, le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, affirme que «Marianne Cissé (son épouse) s’occupe de l’achat du mouton.

«Je n’ai pas encore acheté mon mouton», indique Mamdou Ndoye, Sg de la Ligue démocratique (mouvance présidentielle).

Pour le président Macky Sall, ce journal parle d’un «prix du mouton d’un cadre supérieur».

Revenant sur la rencontre du Sen de l’APR, Le Soleil informe que ce parti va entamer «une tournée d’information et d’animation dans les 45 départements».

«Réunion houleuse du SEN de l’Apr-Macky et Dionne éteignent le feu», note Le Populaire. Le journal informe que le président renonce à sabrer les perdants et réfute toute idée de sabotage.

«SEN de l’APR-Les Apéristes de Dakar réconciliés», titre L’As, soulignant toutefois que Marième Badiane et Awa se crêpent le chignon.

Selon nos confrères, Macky Sall a dit à Diouf Sarr et Yakham Mbaye que si vous ne vous entendez pas, il va imposer une organisation.

«Après l’élection du HCCT-L’heure est aux règlements de comptes à l’Apr», titre Walfadjri.

Ce qui pousse l’ancien Premier ministre, Aminata Touré dite «Mimi (à débattre) sans détour» de la crise de l’Apr à Dakar à la Une du journal EnQuête.