Revue de presse…La marche de l’opposition à la Une des quotidiens du Lundi

Les suites de la marche organisée, vendredi 14 octobre 2016 à Dakar, par le Front pour la défense du Sénégal (Fds, opposition), pour fustiger la gestion du régime de Macky Sall, mais qui a été dispersée par la police, se paient la Une des quotidiens parus lundi.
«Manif ratée du 14 octobre-Une grande faute de l’opposition», commente Rewmi, soulignant que le coordonnateur du front de l’opposition, Malick Gakou «déclenche» la guerre des chiffres avec 15.000 manifestants.

Sur cette mobilisation de l’opposition, Le Quotidien constate une «guerre des chiffres» et indique que Mamadou Diop Decroix parle de 50.000 marcheurs.

Nos confrères de Sud Quotidien se focalisent sur la réunion d’évaluation de la marche qui doit se tenir ce lundi, mais affiche déjà «l’opposition dan une colère noire».

Dans ce journal, le Fds réclame la libération des opposants arrêtés lors de la marche.

Dans Direct-Info, Me Assane Dioma Ndiaye parle de l’acharnement et des violences sur les leaders politiques de l’opposition, et affirme que «les images de la violence de la marche sont une honte pour le Sénégal».

Au même moment, L’Observateur donne «les vérités de Macky sur la marche de Wattu».

«Les leaders de l’opposition ne devaient pas foncer sur les policiers. Il faut éviter de telles scènes qui nuisent l’image du pays», estime le Chef de l’Etat.

Le Sommet de l’Union africaine sur la sécurité maritime tenue ce week-end à Lomé (Togo) fait la une du Soleil qui informe que «le Sénégal émet des observations sur le projet de Charte».
Traitant de l’analyse des perspectives économiques du Sénégal, EnQuête affiche «les bonnes prédictions de Global Risk».

«Les réserves de pétrole et de gaz offshore et la confiance des bailleurs sont les atouts du pays. Global Risk annonce de bonnes perspectives dans le secteur du tourisme», écrit le journal.

«Détournement de destination privilégiée-Senfruit et Toubafruit épinglées par la Douane», apprend-on dans Le Témoin.

Selon ce quotidien, «les douaniers réclament aux Espagnols plus de 2 milliards F CFA», mais que marabouts et courtiers leur conseillent de ne pas transiger.

De son côté, Le Populaire consacre sa Une à cette étude sur les viols et incestes et note : «Avortement : Ces chiffres qui inquiètent».

Selon le journal, 51 500 cas ont été répertoriés au Sénégal en 2012, et que 3% des femmes en prison ont commis des infanticides.