Renouvellement du Conseil Régional de la Jeunesse de Saint-Louis…Fara Ndiaye candidat

Fara NDIAYE membre des CEMEA, Coordinateur de l’association Jeunesse Espoir (AJE) et de la Section Saint-Louis de la Ligue Sénégalaise des Droits Humains(LSDH) déclare officiellement sa candidature à la tête de l’institution à l’occasion de la célébration du foyer socioéducative des Cours privés à Amadou GAYE dont il était le parrain

Le monde d’aujourd’hui, marqué par le savoir et la compétition, accorde une place de choix à l’éducation. C’est dans cette dynamique que le gouvernement scolaire (FOSCO) des Cours Privés Amadou GAYE, nouvellement installé, s’est prescrit des objectifs dans le cadre de son programme d’activités.

Il s’agit pour eux de développer des initiatives intellectuelles et culturelles afin de contribuer à l’édification d’une nouvelle citoyenneté.

A cet effet, le Gouvernement scolaire dudit établissement a choisi pour cette année comme parrain de leur programme d’activités le jeune Fara NDIAYE, un modèle et une référence pour la jeunesse sénégalaise. Un choix motivé d’après selon eux par son engagement citoyen pour la cause des enfants et jeunes en situation de vulnérabilité et pour le respect des droits humains.

Lors de son discours il martèle : « Je suis sensible à l’honneur que vous m’avez fait en me désigner comme parrain de vos activités socioéducatives, cet honneur est une source de réconfort. Il démontre que vous n’êtes point indifférent à tous les efforts que je déploie avec notre organisation pour la consécration des droits des enfants aux Sénégal ».

Poursuivant son discours le jeune Fara NDIAYE a exhorté ses pairs ces propos : « Mes modestes recommandations qui vont vers vous chers frères et sœurs vont être axées sur deux points qui semblent d’une importance capitale :

  • L’importance de l’éducation des jeunes pour une nation et l’engagement citoyen

« L’éducation est l’arme la plus puissante que vous pouvez utiliser pour changer le monde ». Voilà l’une des grandes phrases de l’illustre Nelson Mandela qui vient certes de nous quitter récemment en 2013, mais son œuvre continuera à transcender les générations actuelles et à venir.

C’est dire combien l’importance de l’éducation des jeunes pour une nation est capitale pour son développement et son rayonnement. Je vous exhorte donc à la prendre très au sérieux, à y persévérer et à ne jamais baisser les bras car seule la connaissance peut vous ouvrir les portes de la réussite. Et n’oubliez jamais que vous êtes ceux sur qui la nation compte pour relever les défis qui se pointent à l’avenir.

John Fitzgerald Kennedy disait dans son discours inaugural du 20 janvier 1961 je cite : « Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez plutôt ce que vous pouvez faire pour votre pays.  »

Cette citation est un appel fort lancé à chaque citoyen pour l’inviter à vivre pour honorer sa patrie. C’est une invitation au don de soi, au partage, à la solidarité, à l’apathie. Albert Einstein, qui demeure l’un des plus brillants cerveaux du siècle passé, nous invite à témoigner des valeurs humaines au lieu d’être des hommes de succès. C’est aussi ce à quoi j’invite chaque jeune et notamment, vous qui êtes devant moi, si nous voulons avoir un pays où il y a le bien-être, l’éthique, l’amour du travail, la justice et le respect des droits humains fondamentaux pour tous ».

En terminant son discours Fara NDIAYE a déclaré officiellement au camp génie de Saint-Louis ce samedi sa candidature au poste de Président du Conseil Régional de la Jeunesse de Saint-Louis encouragé par une vive acclamation de l’assistance qui lui a ainsi manifesté son soutien.