Rencontre mauritano-sénégalaise autour de la transhumance transfrontalière 2015-2016

Le Comité paritaire mauritano-sénégalais chargé du suivi de la transhumance transfrontalière s’est réuni vendredi à Nouakchott pour discuter notamment les modalités pratiques et les dispositions à prendre pour la transhumance transfrontalière 2015-2016 entre les deux pays.

La réunion a été co-présidée par la ministre mauritanienne de l’élevage, Fatimetou Mint Habib et la ministre sénégalaise de l’élevage et des productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye.

Il s’agit de renforcer la coopération entre les « deux Etats frères » et d’assurer une meilleure gestion de la transhumance transfrontalière et des activités économiques liées à l’élevage, a déclaré Mint Habib à l’ouverture de la rencontre.

Elle a ajouté que la partie sénégalaise s’est engagée à faire appliquer une tarification uniforme à tous les usagers mauritaniens des forages en milieu rural et d’étudier l’extension de la zone autorisée aux camélidés mauritaniens dans le cadre de la révision du code pastoral et de l’approvisionnement en moutons des marchés sénégalais pour la Tabaski 2014.

De son côté, Mme Ndiaye a souligné que les réunions régulières de ce Comité dénotent de l’importance accordée à l’amorce du développement économique et social en se basant sur des espaces communautaires qui vont au-delà des frontières des pays, notamment pour ce qui concerne l’élevage, marqué par sa grande mobilité dans la sous-région.

La présente rencontre a eu lieu en présence de représentants des départements de la défense nationale, de l’intérieur et de la décentralisation, des finances, de l’hydraulique et de l’assainissement, de l’environnement et du développement durable et des organisations professionnelles des éleveurs.

C’est la 4ème réunion du Comité paritaire mauritano-sénégalais chargé du suivi de la transhumance depuis la révision de l’accord relatif à l’organisation de la transhumance entre les deux pays, signé en 2006 à Nouakchott.