Référendum du 20 mars, l’Evêque de Tamba Jean Noël Diouf appelle à un vote sans violence.

C’est à l’occasion de la célébration de la Journée Mondiale des Jeunes qui s’est déroulée ce dimanche à Kédougou. Les jeunes du Diocèse se sont donné rendez-vous dans le sud-est du pays pour communier.

Monseigneur Jean Noel Diouf invite les jeunes au travail pour ne pas sombrer dans la facilité qui peut conduire à la dépravation des mœurs et/ou à la drogue.

Les jeunes catholiques  des régions de Tamba et de Kédougou ont célébré ce dimanche 13 avril 2016 leur journée mondiale. Une volonté du Pape Jean Paul II qui est à sa 31ème édition et dont le thème est: « heureux les miséricordieux car ils obtiendront la  miséricorde ».

L’Evêque du Diocèse de Tamba qui a présidé la messe dans la cour de la mission catholique de Kédougou, a saisi l’occasion pour rappeler que cette journée coïncidait avec la célébration du dimanche des rameaux fêté le 20 mars. Cette date est retenue par le Président de la République pour organiser le référendum.

Le Chef de l’Etat a présenté ses excuses à la communauté catholique a dit l’Evêque Jean Noel Diouf. Un Président vivement remercié par les chrétiens pour son implication et son soutien matériel et financier pour la réussite de cette fête de la jeunesse.

L’homme de Dieu a tenu à inviter les acteurs du jeu politique à la non-violence pour un scrutin calme. Il invite les jeunes à se battre pour « arriver au bonheur ».  La jeunesse sénégalaise voire du monde, verse dans la facilité qui conduit à la drogue et/ou à la dépravation des mœurs.

Des propos repris par le représentant du Pape  Sebastiano Fano le Secrétaire du Nonce Apostolique résident à Dakar qui a fait le déplacement à Kédougou et le Curé de la Paroisse Saint Joseph de Kédougou, Abbé Collins.

Le Gouverneur de la Région de Kédougou William Manel, accompagné d’une forte délégation dont le représentant du Ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne,  Jean Pierre Senghor, par ailleurs Coordonnateur National du PRODAC (Programme des Domaines Agricoles Communautaires),  a magnifié la haute portée de cette manifestation. Elle est à la fois une source  d’union entre frères et sœurs de la communauté catholique, mais aussi une occasion de rappeler aux jeunes les recommandations de la foi en Jésus Le Sauveur.

Une belle fête dont le prénom et nom sont : réussite et succès avait conclu le message de Monseigneur Jean Noël Diouf. La Chorale a fait danser plus d’un y compris prêtres et religieuses à la fin de la cérémonie.

 

Correspondance spéciale.