Quand la pluie sème le désarroi chez les populations

A Ziguinchor a pluie ne fait pas que des heureux, les populations de Colobane Fass, un quartier de la commune de Ziguinchor vivent un véritable calvaire en ce moment. Leur quartier sous les eaux, les habitants de ce quartier qu’un canal a fini de transformer en zone de réceptacle des eaux de pluie appellent au secours pour sortir de ses eaux qui ont tout emporté: matelas, nourritures… tout est englouti.

Les fortes pluies qui se sont abattues ce weekend à Ziguinchor ont plongé les populations de certains quartiers dans le désarroi total. C’est le cas à Colobane Fass où les populations ont passé une nuit blanche samedi. A l’origine de leur situation difficile non seulement les fortes pluies mais aussi un canal d’évacuation des eaux de pluies qui a fini de transformer ce quartier de la commune de Ziguinchor en réceptacle de ces eaux. Ce qui a soulevé l’ire de ces populations désabusées et dépassées par la situation.

Un des notables de ce quartier, Ansoumana Massaly n’a pu s’empêcher de crier sa colère en ces termes: «nous vivons une situation très difficile en ce moment. Hier, nous avons passé une nuit blanche, toute la famille est dehors. Nos chambres sont inondées et les eaux sont partout…», déclare-t-il avec dépit avant de pointer un doigt accusateur sur le maire de la ville de Ziguinchor.

«Toute cette situation est due au manque de considération du maire Abdoulaye Baldé car, depuis 2009, nous ne cessons de sonner l’alerte sur les conséquences désastreuses de ce canal qui déverse toutes les eaux dans notre quartier. Ce canal est mal fait et le maire et son équipe continuent de faire la sourde oreille. Conséquence, nous sommes là dans d’énormes difficultés, les eaux envahissent tout notre quartier…», peste le notable qui s’inquiète de plus en plus comme les autres habitants du quartier.

Et, comme si cela ne suffisait pas, leurs nourritures ont été emportées par les eaux. De quoi accentuer leur inquiétude. Colobane Fass, Goumel, Kadior, des exemples typiques de quartiers où les populations vivent en ce moment un véritable calvaire à cause des fortes pluies. A ces localités de la ville s’ajoute une partie du quartier Boucotte-Est où les habitants sont aussi touchés par les eaux.
Aujourd’hui, ce sont des populations laissées à elles-mêmes qui tentent impuissamment de trouver une solution. Mais, pour la plupart démunies et sans assistance, elles n’ont que leurs yeux pour observer cette regrettable situation qui, le temps d’un hivernage, va considérablement changer leur quotidien. Comme quoi, la pluie ne fait pas que des heureux à Ziguinchor où la pluviométrie, après une courte pause, a repris service