Prochaine année scolaire à KOLDA : Des perspectives moins heureuses se signalent

Pour la prochaine année scolaire, la tutelle a interdit la création de nouveaux Collèges d’Enseignement Moyen(CEM) et aussi, l’ouverture de classes de seconde hors des lycées à cycle complet. La révélation est de l’inspecteur d’académie. Mamadou Goudiaby précise que sauf en cas d’existence de classes physiques déjà construites pouvant abriter des classes pédagogiques. Le prétexte est que la tutelle veut en finir avec la question des abris provisoires qui pullulent çà et là, et qui font couler beaucoup de salive. Ainsi, le ministère de l’éducation se lance dans la construction des établissements scolaires, comme le cas du lycée de Médina Yoro Foulah en totalité d’abris provisoires situé en plein cœur de capitale départementale. Par ailleurs, le départ des enseignants en affectation par le mouvement de mutation nationale, s’est distingué à l’image d’une saignée. L’académie a enregistré 45 départs contre 29 arrivés. Et sur ces 45 enseignants partis en affectation ailleurs hors de l’académie de Kolda, 18 sont des professeurs dans des matières scientifiques que sont mathématiques, Science de la Vie et de la Terre, et en Physique Chimie. Un véritable gap à combler pour assurer une bonne année scolaire 2015/2016. Pourtant dans cette insuffisance de professeurs malgré les efforts de l’état l’année dernière, l’académie de Kolda a besoin de six professeurs de philosophie et plus de 40 professeurs dans les matières scientifiques pour la prochaine rentrée scolaire. Etant entendu que le manque de professeurs a toujours été source de grève ‘élèves. En dehors de ces ressources humaines, la question de tables bancs se pose avec acuité. Car sur un besoin de 5000 unités, la région n’a reçu que 1500 tables bancs. D’où un déficit de 3500 qu’il faut faire de la gymnastique pour en disposer. Malgré ces manquements notés, l’académie de Kolda bénéficie de projets de construction de Blocs Scientifiques Techniques dans le cadre de l’enseignement moyen. Ces espaces scientifiques vont polariser chacun un ensemble de collèges pour mettre en contact les apprenants et la réalité après une certaine théorie. Quant à l’enseignement arabe, quatre daaras seront améliorés en termes de modernisation dans le département de Médina Yoro Foulah.
EL HADJI MAEL COLY