Prise en charge des malades du Sida à Kolda : l’Armée met les bouchées doubles

Le concept Armée/Nation se traduit toujours par des actes concrets à l’endroit des populations civiles. Ainsi dans le cadre de la lutte contre le Sida, l’armée nationale par le point focal du sida dans les armées, parle d’amélioration de la prise en charge des malades. A en croire le médecin lieutenant-colonel Babacar Faye « il y a une machine à Kolda chargée de faire des CDK ». Le point focal du sida dans les armées ajoute « qu’il s’agit d’un matériel efficace qui permet au mieux le suivi des malades ». Non sans occulter l’importance de cette machine, Babacar Faye révèle que « sur 100 malades, les 90 sont des civiles qui en bénéficient ». La présence de cette machine dans la capitale du Fouladou, est justifiée par le fort taux élevé de la prévalence du sida. Suffisant pour que les malades du sida poussent un petit ouf de soulagement en attendant d’autres moyens beaucoup plus consistants dans l’accompagnement et le suivi des malades de cette pandémie.
El Hadj Maël Coly à Kolda pour xibaaru.com