PPDC : La banque mondiale à la radio communautaire et à la plateforme économique de Bignona

La banque mondiale (BM) est le principal bailleur du projet pôle de développement de la Casamance (PPDC). Parmi les composantes de ce grand projet de l’état dans la partie sud, il y a la plateforme économique, un projet initié par la mairie de Bignona. Beaucoup de réalisations sont attendues du PPDC pour redorer le blason de l’économie de la Casamance. C’est dans ce cadre qu’une mission composée des techniciens de la Banque mondiale et des services de l’état a entamé une tournée dans la Casamance naturelle. Cette mission est arrivée Mardi à Bignona. Plusieurs étapes parmi lesquelles la plateforme économique de Bignona. Dans sa quête de financement pour ce projet, la mairie avait, dès le début, sollicité l’accompagnement de la BM qui s’était engagée à contribuer à hauteur de 3,5 milliards de FCFA. Comme c’est la même institution qui accompagne l’état du Sénégal dans la réalisation du PPDC, le financement destiné à la plateforme de Bignona est reversé dans le PPDC. Et c’est ce qui explique que le reste des travaux à la plateforme sera financé par le PPDC. Cette visite a pour objet de voir l’état d’avancement des travaux et  de tracer un plan d’action qui va permettre à la plateforme de démarrer dès la saison prochaine des mangues. Un pari qui peut être atteint selon le Maire de Bignona, Mamadou Lamine Keita qui se félicite de l’engagement de la BM. La réussite de tous les projets en Casamance doit passer nécessairement par une bonne communication. Cela va permettre l’implication de tous les acteurs notamment les populations à la base.  C’est pourquoi, en présence des responsables de l’ANRAC, un autre programme pour la Casamance, la mission a été au niveau de la radio communautaire FM Awagna. Il était question de voir comment la radio communautaire qui a une expérience dans l’accompagnement des projets et programmes peut aider à sensibiliser les communautés mais aussi aider la banque mondiale à atteindre les zones les plus reculées dans ce projet comme dans d’autres programmes qui nécessitent une communication rapprochée. L’expérience de l’ANRAC qui a, pendant longtemps, travaillé dans le département et la région sera mise à profit pour le bien de la population. Rappelons que le PPDC et l’ANRAC travaillent dans la même zone géographique au profit des mêmes populations pour presque les mêmes objectifs, l’épanouissement des populations et la participation du pôle Casamance à l’émergence du Sénégal.

L.BADIANE pour xibaaru.com