Pour sauver la forêt à KOLDA : 400 agents supplémentaires y seront affectés en renfort

Vu l’ampleur des débats sur les forêts du sud, les effectifs des agents de l’environnement qui opèrent dans cette partie sud du pays ne suffisent pas. Le constat est du ministère de l’environnement et du développement durable. Face à cette insuffisance de personnels en gagés dans cette lutte contre le trafic illicite du bois, Abdoulaye Bibi Baldé révèle que « 400 agents du ministère de l’environnement seront affectés dans cette partie sud du pays ». A côté de ces agents, le ministère des forces armées appelle à la conjugaison des efforts de la part des corps militaires et paramilitaires. Ainsi pour lutter contre ce trafic illicite du bois, les participants ont évoqué comme solution, l’emploi des jeunes. En ce sens, le ministre de l’environnement dira que les Domaines Agricoles Communautaires (DAC) sont un élément de réponse à cette préoccupation. Et comme le Département de Médina Yoro Foulah est le plus touché par ce fléau de destruction des forêts, Abdoulaye Bibi Baldé dira que « des DAC seront ouverts dans cette localité à fin d’occuper les jeunes à leur épanouissement économique ». Ajoutant que des emplois verts sont à éveiller pour une meilleure prise en charge des intérêts de l’environnement.
El Hadj Maël Coly pour xibaaru.com