Pour « Mettre fin au mariage des enfants », les acteurs cogitent à Saraya

L’ong Save the children vient d’organiser au foyer des jeunes de Saraya un forum sur le thème « Mettre fin au mariage des enfants ». Une rencontre qui a réuni différents acteurs de la réponse contre le mariage des enfants, une problématique dans la région de Kédougou.

Dans la région de Kédougou, notamment dans les zones d’orpaillage traditionnel, les enfants subissent encore toutes sortes de violences. Elles ont pour noms mariages précoces, abus, violences physiques, morales entre autres.

C’est  pourquoi, dans  le cadre de la Semaine Nationale de l’Enfant et du lancement de la campagne nationale « Mettre fin au mariage des enfants », l’ONG Save the Children a organisé un forum communautaire sur la protection des enfants à Saraya avec l’appui de ses partenaires d’exécution dont l’ONG  Organisation de Formation d’Appui au Développement (OFAD/NAFOORE) et l’association Kédougou Encadrement Education Orientation et Développement Humain (KEOH).

Ce forum est porté par le projet « Appui aux organisations de la société civile pour une réduction de la violence, des abus et de l’exploitation des enfants vulnérables au Sénégal », un projet financé par l’Union Européenne. L’objectif poursuivi est d’améliorer la prévention et la protection des enfants des rues, des enfants travailleurs dans les zones minières et des enfants survivants de violence, d’exploitation et d’abus sexuels dans le département de Saraya (Kédougou).

A Saraya, ce forum  a mobilisé les Préfets, les chefs de village, les maires, des membres du Parlement des enfants, et des organisations communautaires de base (OCD) entre autres. Pour mieux sensibiliser les communautés sur les questions d’exploitation, d’abus, de négligence, de violence sur l’enfant, M Mamadou Abdoulaye Mbow, le responsable départemental de l’Action Sociale a présenté un exposé relatif à la situation de l’enfant dans le département Saraya.

Ainsi a-t-il pointé du doigt les facteurs et mauvaises pratiques qui freinent le plein épanouissement des enfants. Ce fut un simple prétexte pour instaurer un  cadre d’échanges entre les différents acteurs.

Par ce projet, les initiateurs entendent obtenir l’engagement des autorités et communautés pour la réduction de l’exploitation, d’abus et des violences sur l’enfant, atteindre un certain nombre de conditions qui permettent le plein respect des droits des filles et des garçons.

Pour réussir ce pari, Save the Children renforcera les capacités des Organisations de la Société Civile (OSC) en consolidant leurs capacités techniques et organisationnelles dans une conception holistique de la protection de l’enfant ; une approche multisectorielle et multi acteurs par la mise en place et le renforcement des mécanismes de coordination.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com