Politique, faits divers et la Gambie au menu des quotidiens du vendredi

Divers sujets relatifs à la politique, aux faits de société et à la situation politique en Gambie, sont commentés par les quotidiens de ce vendredi.
«Assemblée nationale-Remplacement de Ousmane Ngom, cas Fada à la tête du groupe parlementaire de l’opposition : Le flou s’installe», note Sud Quotidien.

Nos confrères de Direct-Info s’intéressent à l’ex-président de la République, Abdoulaye Wade, et se demandent s’il est le chef de l’opposition, suite au référendum du 20 mars 2016.

«L’énigme qui trouble le pouvoir», titre Direct-Info.

«Ngoné Ndoye fait ses adieux à la politique», titre Rewmi, expliquant que l’ancienne ministre est reconvertie dans le social.

Pendant ce temps, Le Quotidien voyage au Nord du Sénégal et plonge dans le Conseil départemental de Podor, faisant parler le conseiller Lobatt Fall.

«Quand on est opérateur économique, il faut être du côté du pouvoir. Je ne refuserai pas un poste au Haut conseil des collectivités locales», dit M. Fall au journal Le Quotidien.

Traitant de l’accueil par le Sénégal de deux détenus de Guantanamo, Le Soleil informe que «Obama félicite le président Macky Sall».

«Son leadership magnifié. Le Chef de l’Etat signe l’accord de Paris sur le climat aujourd’hui. Le Sénégal pour un fonds mondial de l’eau», note Le Soleil.

«Sénégal, une destination carcérale : Après les Libyens, bientôt des Rwandais», titre Le Témoin, soulignant que la prison de Sébikotane devant les accueillir est en voie de finition.

Quatre ans après le drame de Keur Samba Laobé à Mbour, L’Observateur revient sur l’affaire et note : «Cheikh Béthio, le meurtre et l’épouse d’une des victimes».

Dans ce journal, Sokhna Kane, l’épouse de Babacar Diagne, l’une des victimes confie : «Malades, on n’a pas de quoi acheter des médicaments. Je lance un appel à Macky».

Sur la situation en Gambie, L’As affiche à sa Une «Ibrahima Chita en colère contre Jammeh» parce que sa sœur Nogaye Ndiaye est disparue dans ce pays suite aux manifestations du 14 avril 2016.

«Que Jammeh me rende ma sœur morte ou vivante. Il n’y a même pas deux mois, Nogaye était chez moi, à Ouakam», ajoute Chita.

De son côté, EnQuête consacre sa Une à Aliou Boye (guide de la délégation sénégalaise arrêtée en Gambie). «Nous avons eu peur…Les jeunes villageois ont failli nous lyncher», dit Boye.