Politique et taux de croissance résument la presse du lundi

Les quotidiens parus lundi traitent largement de la politique, insistant ainsi sur le débat sur la réduction du mandat présidentiel de sept à 5 ans, avec la sortie samedi dernier, du Chef de l’Etat, Macky Sall, pour fustiger la polémique autour des réformes institutionnelles qu’il a annoncée le 31 décembre 2015.

Sur la polémique autour de la réduction du mandat, L’As informe que «Macky Sall recadre le débat et tance les média».

Ce journal écrit à sa Une que «le Pm Dionne (est) à l’offensive» contre la polémique autour de la réduction du mandat du président et le taux de croissance…

«Halte à la République des professeurs et de ceux qui ne récoltent que 0,0% à l’élection», dit Dionne dans L’As.

Toutes choses qui font dire au journal EnQuête que «Macky et son Pm se fâchent» à cause du débat sur les réformes institutionnelles et le taux de croissance.

«Je n’ai pas volé mon mandat», dit Macky Sall dans EnQuête, à côté du Pm Mouhamed Boun Dionne qui lance : «Halte à la République des professeurs. Ils n’ont aucune légitimité pour parler au nom du peuple».

«Mandat présidentiel et croissance économique : Le pouvoir se défend bec et ongles», titre Le Témoin, soulignant que Macky Sall déplore la polémique sur les réformes institutionnelles, et que le Pm Dionne et Amadou Bâ démontent le Fmi qui conteste le taux de croissance de 6,4%.

Quoi qu’il en soit, L’Observateur note que «la fronde gagne le Macky» à cause de la réduction du mandat présidentiel.

Nos confrères informent que Farba Ngom (député et griot du Chef de l’Etat) va battre campagne pour le Non au référendum, Cheikh Kanté Dg du Port autonome de Dakar se projette sur…2019.

Mais Macky Sall indique : «Impossible de me tordre le bras».

«Polémique sur la réduction du mandat présidentiel en cours : Dionne clôt…le débat», écrit Sud Quotidien.

Pour Walfadjri, pour la réduction du mandat présidentiel, «le Ps (Parti socialiste, mouvance présidentielle) met la pression du Macky».

Toutefois, Pape Maël Thiam, administrateur de l’Alliance pour la République (Apr, au pouvoir) estime qu’ «il n’y a pas un citoyen qui peut contraindre le Président sur son mandat».

La Tribune consacre sa Une à un entretien avec le journaliste et analyste politique, Mame Less Camara, qui estime qu’ «avec Macky, il se pose le problème de la solution» et que «le Président doit gérer le pays avec plus d’audace».

Parlant de la rentrée solennelle du Ps, samedi dernier, Direct-Info note que «les questions essentielles (ont été) occultées».

«Ps-La candidature de Khalifa réclamée par les militants : Sall équation pour Tanor», titre Le Quotidien, donnant la parole au SG dudit parti, Ousmane T. Dieng, qui affirme que «le Ps sait ce qu’il fera».