Politique et économie meublent la Une des quotidiens du lundi

L’actualité politique avec divers sujets, et l’économie, sont largement mises en exergue par les quotidiens de ce lundi.

La Tribune informe qu’après la destitution d’Aïda Mbodj de la présidence du Conseil départemental de Bambey pour cumul de trois mandats électifs, «le Pds (parti démocratique sénégalais) prépare la guerre».

«Cette destitution est un coup de force», estime Pape Diop, leader de Bokk Gis-Gis.

Dans Le Populaire, «le Pds qualifie cette destitution d’Aïda Mbodj d’acharnement politique».

Toutefois, le journal souligne que le ministre de la Gouvernance locale, Abdoulaye Diouf Sarr compte destituer tous les cumulards.

A la Une du Populaire, «Jean Paul Dias largue ses bombes». Président du Bloc des centristes gaïndé (Bcg) et membre de la mouvance présidentielle, Jean Paul estime que «ceux qui disent qu’ils ont gagné au référendum n’ont rien gagné du tout».

Cette audience électrique entre le président et ses militants à New-York fait la Une du journal L’As qui indique : «Macky Sall furieux contre les Apéristes».

«Aïssata Tall Sall secoue le cocotier», titre Sud Quotidien. Dans ce journal, le député maire de Podor parle du compagnonnage avec l’Apr et affirme que «la vocation du Ps n’est pas de tenir la sacoche de l’Apr».

«Le Ps est un parti qui doit aller vers le pouvoir. Il faut que le parti revienne à lui-même et arrêté d’emprunter le chemin qui n’est pas le sien. Le Ps doit mettre fin à son compagnonnage avec Benno Bokk Yakaar, car cela n’a abouti à rien de concret», soutient Me Aïssata Tall Sall.

Parlant d’économie, Libération revient sur cette réunion du Conseil d’administration d’Orange Sénégal et fait état de «bras de fer entre l’Etat et France Télécom».

Nos confrères révèlent que les représentants de l’Etat ont demandé l’inscription à l’ordre du jour l’arrêt du projet d’externalisation, mais que le Pca refuse et déchire la demande du conseiller en NTIC du président de la République.

A sa Une, Le Quotidien donne «les frasques du ministre Mansour Elimane Kane» et parle d’ «un mex brusque».

Dans ce journal, M. Kane affirme que «Makhtar Diop de la Banque mondiale a fait les frais de son tempérament».

Dans son dossier du jour, EnQuête parle de la coupe et vente illégales de bois en Casamance et parle de «carnage lucratif».

«Baisse des tarifs non répercutée sur les appels et sms : Orange, Tigo et Expresso au banc des accusés», note Walfadjri.

Traitant de la négociation Dakar-Doha pour la libération de Karim Wade, Le Témoin s’interroge : «Rabat dans le deal ?»

De son côté, Direct-Info met en exergue les dégâts collatéraux de la marche de l’opposition gambienne à Dakar et informe que «Jammeh menace d’expulser l’ambassadeur du Sénégal à Banjul»

Toujours en Gambie, EnQuête parle d’un lundi à hauts risques avec la comparution de l’opposant Oussainou Darboe et de ses co-accusés.