Politique et diplomatie meublent à la Une des quotidiens du mardi

La presse du mardi traite en priorité de l’actualité politique avec Abdou Mbaye, ancien Premier ministre de Macky Sall qui a lancé samedi dernier son parti politique, et de la diplomatie avec les négociations entre Dakar et Banjul sur le blocus de la transgambienne.
«Nouveau parti d’opposition-Abdoul Mbaye Act (Alliance pour la citoyenneté et le travail) sa révolte, Mimi le flingue», titre Libération.

Commentant le lancement du parti Act, EnQuête souligne qu’ «Abdoul Mbaye pilonne le Macky».

Dans La Tribune, l’ancien compagnon du Chef de l’Etat affirme : «Je ne reconnais plus mon ami Macky Sall».

Rewmi quotidien affiche un Abdoul Mbaye beaucoup plus sévère avec le président de la République, estimant que «le Sénégal sous Macky Sall va très mal».

«Macky Sall n’est pas le même. L’alternance n’a plus de sens. On ne voit plus l’importance donnée à la Patrie par rapport au parti», se défoule M. Mbaye dans Walfadjri.

«Aminata Touré : Une surfemme ?», se demande Rewmi qui donne les qualités et défauts d’une amazone.

Le journal écrit que parachutée à Kaolack, la Convergence des jeunes républicains de la ville parle d’une farce.

Le Soleil parle de négociations bilatérales entre le Sénégal et la Gambie et informe que «Dakar et Banjul s’accordent sur plusieurs points, mais que les discussions reprennent en juillet».

«Négociations Sénégal-Gambie : Les deux voisins échouent à la frontière», note EnQuête.

Selon Le Populaire, pour obtenir la levée du blocus de la transgambienne, «la Gambie se met à quatre…Le Sénégal reste impassible».

«Banjul invoque le ramadan pour tenter de faire fléchir Dakar qui campe sur sa position. La question de la réouverture de la frontière renvoyée au round de discussions prévues en juillet à Dakar», explique Le Pop.

Parlant de ces négociations sur la crise gambienne, Le Quotidien s’exclame : «Statu quo !»

«Dakar-Banjul, le dégel», titre L’Observateur qui informe que «le blocus de la transgambienne a été levé, avec un retour au tarif habituel».

«La Gambie promet d’examiner le cas Boy Djinné. Les 3 points en attente : La construction du pont, la gestion des frontières terrestres et la pêche maritime et fluviale», ajoute L’Obs.

De son côté, le journal L’As parle de «délinquance des soldats guinéens» qui ont torturé un enseignant sénégalais et saccagé une école dans un village frontalier.

Dans sa rubrique «En Profondeur», EnQuête se focalise sur la publicité audiovisuelle au Sénégal et fait état d’ «un business de 20 milliards f cfa».

«La grande arène du laisser-aller. Des tarifs inabordables. Une nouvelle loi en fin ?», constate le journal.

«Arachide-Arnaque sur les chiffres», note Le Témoin, alors que Le Soleil consacre sa Une aux propos du Chef de l’Etat au Sommet sur la sécurité à Abuja (Nigeria) qui prône d’«accélérer la mise en œuvre de la carte d’identité biométrique».

Sud Quotidien revient sur le sermon de l’Archevêque de Dakar, Mgr Jean Noël Diouf, lors du 128ème pèlerinage marial de Popenguine.

«Violences verbales et physiques, injustices, fourberies…en milieu politique : L’Eglise déplore et condamne», note Sud.

«Mgr Jean Noël Diouf sermonne les politiques», écrit L’Observateur. Pour Le Populaire, «l’Eglise sermonne l’Etat et les enseignants».