Politique et d’autres sujets tiennent en haleine les quotidiens du mardi

La presse parue mardi met en exergue l’actualité politique et d’autres sujets relatifs à l’éducation et à l’économie.
L’As poursuit le contentieux sur les sièges de Fada et d’Aliou Sow à l’Assemblée nationale et indique que «Niasse refile la patate chaude à Macky Sall».

Selon le journal, le Parti démocratique sénégalais (Pds) a saisi le Parlement pour réclamer le siège de Modou Diagne Fada et celui que doit occuper Aliou Sow qui ont tous quitté l’ancien parti au pouvoir et créé un parti.

Nos confrères révèlent que le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, a écrit au Chef de l’Etat qui va saisir des cas le Conseil constitutionnel.

«Assemblée nationale : Fada et Aliou Sow lâchés par le Macky», titre Rewmi, soulignant que Niasse veut l’arbitrage du Conseil constitutionnel.

Sur ce qu’il qualifie de «litiges à l’Assemblée nationale», Walfadjri note que «Niasse refile la patate chaude aux cinq sages».

De son côté, le journal EnQuête s’intéresse à la participation aux travaux de revue du Code électoral et constate que «l’opposition (est) en ordre dispersé».

Selon le journal, Pds, Rewmi, Bok Gis-Gis, Ucs, Aj/Pads…font bloc, alors que Fada, Souleymane Ndéné Ndiaye, Aliou Sow…présentent une liste parallèle.

Face à cette situation, EnQuête informe que «l’arbitrage du ministre de l’Intérieur (est) sollicité».

«Démarrage du dialogue national sur le fichier électoral : L’opposition en rang dispersé», titre Sud Quotidien.

Direct-Info note que «l’après Macky se prépare», avant de s’interroger : «Amadou Bâ (ministre de l’Economie), président-bis ou simple ambition présidentielle ?»

Le Populaire parle d’éducation avec Mamadou Lamine Dianté du Grand cadre sur les mesures coercitives du Gouvernement. «Si l’Etat insiste, on en découdra avec lui. La suspension du mot d’ordre est provisoire en, attendant», dit Dianté.

«Après la médiation de Touba et Tivaouane : Les enseignants pressent l’Etat», titre Le Quotidien, précisant que les syndicalistes fixent au Gouvernement un ultimatum d’une semaine.

L’Observateur revient sur la menace de radiation de 5000 enseignants de la Fonction publique et estime que «Macky (est) sauvé d’un drame».

Revenant sur l’inauguration de la centrale Global Contour du Cap des Biches, Le Populaire note que «Macky annonce une baisse prochaine du prix de l’électricité».

«Le Sénégal va vers le règlement définitif de la question énergétique», dit le Chef de l’Etat qui inaugurait cette centrale d’une capacité de 53 MW injectés dans le réseau de la Senelec.

Traitant de la programmation budgétaire et économique pluriannuelle 2017-2019, Libération informe que «Macky table sur 9873 milliards f cfa» et que des recettes fiscales de 6203,8 milliards sont attendues.