Police et politique se paient la Une des quotidiens du jeudi

Des sujets ayant trait à la politique, avec la désignation par le bureau de l’Assemblée nationale de Modou Diagne Fada, comme président du Groupe parlementaire «Libéraux et Démocrates» au détriment d’Aïda Mbodj, ainsi que le remplacement d‘Anna Sémou Faye, à la Direction générale de la police, par Oumar Maal, ci-devant directeur de la sécurité publique, font le menu de la presse de jeudi.

«Bataille autour de la présidence du Groupe des Libéraux : Fada remporte la manche !», titre L’As, expliquant que six députés du Pds vont démissionner, mais que Fada, Awa Diop et Hadji Cissé sont aux commandes du grouper parlementaire.

Pour La Tribune, «Fada humilie Wade et écrase l’opposition». Ce journal souligne que le bureau de l’Assemblée a consulté des experts avant de trancher, et que Wade convoque la Commission de discipline pour exclure Fada du Pds.

«La liste de Aïda Mbodj déclarée irrecevable : Le pouvoir tranche pour Fada», titre Le Témoin.

De son côté, L’Observateur indique que «Wade joue et perd», et que Fada tient son Groupe parlementaire, Aïda Mbodj recalée.

«Je n’ai pas été écouté», dit Decroix sur sa médiation menée entre les Libéraux.

«Fada gagne à l’Assemblée, ses jours comptés au Pds», titre Le Populaire, informant que Wade lui retire le mandat du Pds. Quoi qu’il en soit, le député soutient : «Je ne pense pas aux sanctions quand je prends une décision».

Dans sa manchette, Libération parle des «dessous d’un chamboulement» à la tête de la police nationale où Oumar Mall a remplacé Anna Sémou Faye.

«Anna Sémou Faye remplacée par Oumar Maal à la tête de la police : Les raisons d’un limogeage», écrit EnQuête à sa Une, faisant état de «rancœurs, de marginalisation et de règlements de comptes dans la police».

Dans ce journal, la ci-devant Directrice générale de la police nationale (Dgpn) «demande pardon à ses plus proches collaborateurs».

Selon Direct-Info, «Anna Sémou Faye s’en va», mais pour Sud Quotidien, «Macky vire Anna Sémou Faye et promeut Maal».

En sports, Stades se focalise sur l’équipe nationale de football et estime que le coach, «Aliou Cissé se cherche toujours» car, en 6 matches, il a convoqué 40 joueurs.