Podor : Le chef de village se donne la mort par pendaison

Les commentaires vont bon train à Yawaldé Yirlabé. Les motifs qui auraient poussé le chef de ce village de la commune de Boké Dialloubé, dans le département de Podor, à se donner la mort par pendaison, restent méconnus.

Mais l’acte intrigue les populations de cette contrée dont la surprise démesurée laisse soulever des hypothèses tendant à voir clair sur ce drame, d’autant plus que Aliou Demba Hott est connu pour sa bonté, sa piété et son ouverture. Les qualificatifs sont communs et les populations sont unanimes dans les mots qui peignent leur chef de village.

Le corps de Aliou Demba Hott a été découvert suspendu à une branche d’un arbre, dans la brousse, par des bergers qui partaient faire paître leurs bêtes. Le défunt, âgé de 70 ans, souffrait de troubles mentaux depuis 20 ans, d’après certaines informations. Ce qui pourrait expliquer, selon eux, cette mort par pendaison. D’autres, par contre, croient savoir que des problèmes familiaux seraient à l’origine du décès. La brigade de gendarmerie de Pété a ouvert une enquête pour élucider cette affaire.