Plusieurs sujets à la Une des quotidiens du mercredi

Divers sujets touchant plusieurs domaines sont traités par les quotidiens parus mercredi.

La téléphonie mobile occupe la Une du Soleil qui estime que «la portabilité du numéro (lancée hier au Sénégal, est), une innovation majeure».

Selon ce quotidien national, les opérateurs promettent un service de qualité et que les consuméristes veillent au grain.

Sur ce même sujet, Le témoin écrit que «les abonnés prennent le pouvoir».

Libération traite de l’Aéroport Blaise Diagne et de «son actionnariat douteux» en titrant : «Panama City, là où tout a été fomenté».

Au même moment, Le Quotidien s’intéresse à l’autoroute Thiès-Touba appelée «Ila Touba» et indique que c’est «une autoroute de frustrations» nées de l’indemnisation des impactés.

«Malgré un baril à moins de 40 dollars : L’Etat-pickpocket pompe à 45 milliards», titre Le Témoin.

Dans son dossier du jour, Sud Quotidien se focalise sur «la mer (qui) accélère la cadence» avec ce «ballet de camions et de charrettes qui extraient le sable marin».

Le journal EnQuête se «déplace» à Kolda (Sud) où il nous plonge dans «l’enfer des lépreux» confrontés à un manque d’eau, d’électricité et de logements.

Dans cette région, le journal souligne qu’ «aucun lépreux n’a bénéficié de bourse de sécurité familiale ni de carte d’égalité des chances», et que «10 à 20 malades sont logés dans des chambres de 4m sur 3».

Le Populaire poursuit le social avec ces recherches au service des maladies infectieuses et informe que «le Sénégal test un vaccin anti Ebola» et une centaine de volontaires sont déjà vaccinés.

En politique, Direct-Info parle de la prochaine présidentielle en 2017 ou 2019 et s’interroge : «A quelle date se fier ?»

Pour L’Observateur, «Oumar Sarr (coordonnateur national du Parti démocratique sénégalais est) indispose le Palais» à cause de l’arrêté préfectoral qu’il avait déchiré.

«Présidence de l’Association de l’Union des élus locaux : Vraie fausse démission d’Aliou Sall», titre L’As.