Plus de 10% de hausse des exportations du Sénégal

Les exportations de biens du Sénégal ont connu une progression de 10,8% au terme du mois de novembre comparé au mois d’octobre 2015, a-t-on appris mardi auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

Ces exportations sont estimées à 104,8 milliards FCFA contre 94,6 milliards FCFA au mois d’octobre 2015, soit une hausse de 10,2 milliards FCFA en valeur absolue.

« Cette progression est attribuable, essentiellement, à l’augmentation des ventes à l’étranger de produits alimentaires (plus 7,6 milliards), atténuée par la baisse des exportations de produits pétroliers (moins 2,9 milliards), d’acide phosphorique (moins 1,9 milliard), d’or brut (moins 1,5 milliard) et d’engrais minéraux et chimiques (moins 1,5 milliard) », explique la DPEE.

Au titre des exportations de produits alimentaires, cette structure avance que la progression observée reflète, notamment, le renforcement des exportations de produits arachidiers (plus 5,8 milliards) et de produits halieutiques (plus 1,7 milliard).

En glissement annuel, les exportations de biens ont affiché une hausse de 6,7% (plus 6,5 milliards), sous l’effet de l’augmentation des ventes à l’étranger de produits alimentaires (plus 9,6 milliards), d’acide phosphorique (plus 4,3 milliards) et de ciment (plus 0,9 milliard). Cependant, souligne la DPEE, cette tendance haussière a été amoindrie par le repli des ventes à l’étranger d’or brut (moins 4,6 milliards), d’engrais minéraux et chimiques (moins 2,7 milliards) et de produits pétroliers (moins 2,1 milliards).

« Sur les onze premiers mois de 2015, la valeur des exportations de biens s’est améliorée de 86 milliards FCFA, s’établissant à 1225,3 milliards FCFA contre 1139,2 milliards FCFA sur la même période un an auparavant », note la DPEE. Ce renforcement est lié, notamment, à la hausse des exportations de produits alimentaires (plus 75,3 milliards), d’acide phosphorique (plus 35,1 milliards) et de ciment (plus 10,7 milliards).

En revanche, les exportations de produits pétroliers, d’or brut et d’engrais minéraux et chimiques se sont, respectivement, repliées de 41,9% (moins 84,8 milliards), 9,9% (moins 14,6 milliards) et 49,6% (moins 5,3 milliards) sur la période.