Pénurie d’eau à Zig…Ce qui s’est passé réellement

Selon son service de Com de la SONES, « la Société nationale des eaux du Sénégal ne fait pas face à des problèmes liés à la nappe qui serait infectée par une ‘avancée de la langue salée' ». Habib Demba Fall, le monsieur Com de la société explique que « sur le périmètre affermé, il n’existe pas de difficultés à trouver des sites pouvant offrir à la Sones la possibilité d’avoir des eaux souterraines exemptes d’une teneur en sel qui en empêcherait la potabilité ».
En fait, renseigne-t-il: « Les perturbations enregistrées ces derniers jours sont plutôt liées à un raccordement ». Il rappelle que  » de manière usuelle, la phase de raccordement faite après des travaux de réparation ou d’amélioration du service, occasionne des dysfonctionnements », mais que « la finalité est de toujours offrir une meilleure qualité de service ». Et dans ce cadre d’ailleurs, ajoute M. Fall, « la Sones accorde une attention particulière à l’Alimentation en eau potable de Ziguinchor. Grâce au volet urbain du Programme eau potable et assainissement du millénaire (Pepam), la Sones a réalisé un château d’eau, une station de traitement et des extensions de réseau ».