NGOR MACK…Le rat qui se prenait pour un lion

NGOR MACK, LE RAT QUI SE PRENAIT POUR UN LION

Il s’agit d’un gros rat dodu à la démarche pachydermique, qui se prenait pour un lion, entouré de sa troupe de flagorneurs et autres flatteurs qui l’en persuadaient à force de harangues et de vociférations, dans notre cité où la majorité de la classe politique a abandonné valeurs, convictions et principes, préférant s’asseoir au banquet du partage du gâteau national dirigé par sa grasse reine, Marraine NGOR MACK, qui sert la grande majorité des cupides pilleurs de notre pauvre pays, selon que leur allégeance est fanatique ou pas.

Pour certains parmi les plus gloutons dont la protubérance obésique traduit un appétit d’ogre, c’est le rat NGOR lui-même qui les sert, avec un  aiguisé coupeur de gâteau qu’il manœuvre avec dextérité : un couteau coupant qui s’appelle décret. Son service est succulent : son jeune frère, NDEB NO NGOR MACK s’est ainsi empiffré d’un  gâteau pétrolotique d’un coût de 900 milliards, et il en est devenu bien plus noiraud et gros et rondouillard, comme son frère, NGOR MACK.

Même les repris de justice qui bénéficient de sa grâce pataude ont leur part du gâteau national, servi par un rat lion  NGOR MACK, qui se prend décidément pour un grand seigneur.

Il en est si persuadé d’ailleurs, qu’il a fait interdire un meeting de l’opposition, ou disons de contestataires parmi sa troupe de troubadours qui chantent ses louanges, un meeting qui avait pourtant été bien autorisé, et l’a fait disperser à coups de crosses et de coups de pieds policiers.

Le rat lion NGOR MACK ne ressemble en rien au lion. Il n’en a ni l’apparence. Ni le courage.

Quand le rat lion NGOR MACK glousse et pétarade de sa voix lascivement endormie, signalant sa présence au grand jour, comme une provocation, chacun s’énerve et son premier reflexe, c’est de se lever et de lui rabattre son caquet, à défaut de pouvoir tout de suite mettre fins aux activités de ce rongeur nocif, qui sème la désolation dans nos villes et nos campagnes.

Mais surtout, du lion, il n’a pas la noblesse !

Le rat lion NGOR MACK ne respecte personne, n’a de considération pour personne. Il se gausse et enfle d’orgueil  à cause d’un échangeur qui n’est pas totalement achevé, et est si engoncé dans son autoglorification qu’il a besoin sur le coup d’injurier le père.

Assurément, notre Sénégal est en train de devenir Ratonville, avec à sa tête le plus gros d’entre eux, tous occupés à partager et engloutir et tirer au fond de leurs refuges ce qui ne peut entrer dans leurs panses repues.

De lion qui dort et qui menace s’il est réveillé de fendre sur ceux qui  perturbent son somme, il n’y en a pas à l’horizon.

Il s’agit plutôt d’un rat lion, NGOR MACK, qui crève de peur parce qu’il est sorti en plein jour, et qui s’essaye à faire dans la menace pour cacher sa terreur, car le peuple excédé par ses  frasques est en train de ramasser qui une pelle, qui un balai, qui un  gourdin, pour lui faire sa fête, tandis que les dames rassemblent leurs lessives pendant que certaines parmi elles font bouiller de l’eau, si jamais il venait à se terrer à nouveau, pour le débusquer et en finir une bonne fois pour toutes !

Cissé Kane NDAO

Président A.DE.R