Ndiambour SOS humanitaire pour soutenir les couches vulnérables

Un nouveau-né à pas de géant…Ndiambour SOS humanitaire, une association créée et portée sur fonds baptismaux le 10 août dernier. Cette association s’assigne pour but l’aide aux couches vulnérables sur l’étendue de la Région de Louga en particulier et du Sénégal en général. Émanation de toutes les filles et de tous les fils du terroir, Ndiambour SOS humanitaire entend tirer toutes ses ressources mutualisées tous azimuts pour financer la totalité de ses actions dans le cadre d’une planification cohérente et périodique. Une Assemblée Générale a placé à sa tête son premier président Mafall FALL. Il a été également élu un Conseil d’Administration de 15 membres. Ndiambour SOS humanitaire, moins d’une semaine seulement après sa création, soit 15 aout dernier, entreprenait sa première action humanitaire en ayant fait de de cette date une «journée de consultations médicales gratuites» à Louga. Cette journée a permis à des professeurs, docteurs, spécialistes, généralistes et autre personnels de la sante de Dakar et Louga de traiter près de 1000 patients en cardiologie, cancérologie, urologie, odontologie, diabétologie, ophtalmologie, rhumatologie, pédiatrie, etc.
Les patients consultés ont bénéficié de dons de médicaments. En outre, la Région Médicale s’était saisie de l’opportunité pour organiser une collecte pour sa banque de sang. Le jeudi 24 septembre 2015, soit quelques jours plus tard, Ndiambour SOS humanitaire offrait aux indigents des 11 quartiers et 4 bidonvilles de Louga près de 500 sachets de 5kg de viande provenant des 40 bœufs immolés lors de la récente fête de l’Aïd-el-Kebir en partenariat avec l’association turque INSTITUT ISAMIQUE SULEYMANIA.
Le samedi 10 octobre 2015 en présence du préfet Alioune Badara Diop, NSF a tenu au Centre Culturel Régional une cérémonie de remise de dons constitués d’ordinateurs de bureau et de chaises amovibles à 18 Communes nouvellement créées, 5 Collèges d’Enseignement Moyen et 21 Écoles Élémentaires. Ndiambour SOS humanitaire envisage de recenser les malades indigents dépistés lors de la «journée de consultations médicales gratuites» pour une prise en charge total de leurs frais médicaux.
Enfin, pour soulager une importante partie des zones rurales de la rareté de l’eau potable, NHF va soumettre à des partenaires un projet de création de 3 à 5 forages dans la région.
LOUGA WEB MEDIAS