Mois béni de Ramadan…Les jeunes « Mackyistes » au chevet des religieux

La Convergence des Jeunes Mackyistes (COJEM) de Kédougou a organisé ce samedi 11 juillet 2015, une conférence religieuse sur le thème « rôle de la femme dans l’Islam » suivie d’un « ndogou » à la mosquée du quartier Gomba.
Ce samedi 11 juillet 2015, les fidèles musulmans, hommes, femmes et jeunes ont pris d’assaut la grande mosquée du quartier Gomba de Kédougou. Pendant deux tours d’horloge, ils ont prêté oreilles attentives à l’imam El hadj Oumar Minthé qui s’exprimait sur le thème « Rôle de la femme dans la religion musulmane ».Une conférence initiée par la Convergence des Jeunes Mackyistes (COJEM)/Kédougou.
Les Femmes sont tourmentées par la recherche du gain
« L’homme et la femme sont inséparables. Une femme sans époux, n’a aucune garantie ni aucune valeur. L’homme et la femme ont les mêmes chances pour entrer dans le paradis. Dans la vie, il faut travailler à rechercher le paradis au lieu de croire que la vie ne finira jamais. Dans leurs actions de tous les jours, les femmes doivent se référer à leurs époux. Maintenant la plupart des femmes ne s’occupent pas bien de leurs foyers et sont obnubilées par la recherche de gains » a déploré le conférencier.
Evitez de commettre l’adultère
Il reviendra à la charge pour fustiger certains comportements adultérins de l’homme ou de la femme.
« L’adultère est un acte formellement banni par la religion musulmane. Ne vous en approchez pas de l’adultère. Si une femme commet l’adultère, le jour où son époux le saura, elle perdra à vie toute sa confiance, tout son amour et de ceux de son entourage. L’adultère peut conduire à des risques d’attraper le VIH/ SIDA. Qu’on ne nous trompe pas en encourageant le port du préservatif. Le préservatif encourage l’adultère » a souligné El hadj Oumar Minthé, le conférencier.
En plus de cette conférence, les membres de la COJEM ont également servi un copieux « ndogou » aux fidèles qui ont dégusté de succulents plats de sauce à la viande accompagnés d’eau fraîche, de canettes de boisson sucrée et de café.
Soutenir l’action des religieux
Jointe au téléphone, Mme Awa Françoise Diallo, la coordonnatrice régionale de la COJEM a précisé : « C’est juste une action de solidarité et de partage avec la communauté musulmane en cette période de ramadan. C’est la première œuvre de bienfaisance qui se tient dans cette mosquée depuis son ouverture. La COJEM a mobilisé d’importants moyens pour soutenir l’action des chefs religieux en cette période de ramadan. Ils ont beaucoup d’ambitions pour façonner les comportements des citoyens mais sont souvent confrontés à des problèmes de moyens. C’est ça la politique du président Macky Sall, donner à chacun où qu’il se trouve, les moyens d’accomplir ses ambitions. Nous suivrons ces pas et sollicitons surtout des prières pour que le président Macky Sall puisse avoir un second mandat »
La COJEM a promis de renouveler ces genres d’actes de bienfaisance l’année prochaine.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com