Mata Sy Diallo reçoit des soutiens à l’AFP…Elle a aidé, soutenu et protégé ceux qui l’insultent aujourd’hui

Les violentes attaques de Maïmouna Guèye Fall responsable Afp contre leur ex-camarade de parti Mata Sy Diallo la «vieille» lionne du Ndoucoumane n’ont pas plu à Fatoumata Ba, membre du Mouvement national des femmes progressistes (Mounfep) et du Bureau politique de l’Afp. Elle s’est fendu un communiqué pour dire que «Mata Sy Diallo a toujours été plus qu’une camarade de parti. Elle a été une grande sœur pour toutes les femmes du Mounfep, une maman pour tous les jeunes de l’Afp, une référence pour les jeunes filles». Selon elle, «Mata a été, et restera à jamais un modèle d’éthique, de droiture et de loyauté dans la politique (sunugaalienne). Nous avons cheminé ensemble, 16 années durant, dans la complicité, le respect, et l’entraide»
Aujourd’hui que Mata a choisi de quitter le parti pour rejoindre son fils, Malick Gakou au Grand Parti», Fatoumata Ba estime que «la démocratie voudrait que l’on respecte son choix. Au delà du respect de son choix, l’ensemble des militants de notre parti devraient lui rendre un hommage et lui souhaiter plein succès pour son avenir politique». Elle révèle : «nous avons tous eu, au moins une fois dans la vie, à bénéficier de sa générosité, de son appui tant moral que financier, et de sa protection. Et Maïmouna Guèye Fall qui l’attaque aujourd’hui ne fait pas exception à la règle». C’est pourquoi elle «invite (ses) camarades de l’Afp, en particulier les femmes, à faire preuve de plus de maturité et de hauteur». «N’acceptons pas d’être moins élégantes que le Parti socialiste qu’elle a quitté pour nous rejoindre à l’Afp. La politique du dénigrement est dépassée. Battons-nous à la base, les urnes nous diront qui vaut mieux que son prochain».