Mary Teuw Niane expose les nouveaux paradigmes pour les bourses d’excellence

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Pr Mary Teuw Niane a présidé la cérémonie de signature de contrat d’engagement des boursiers d’excellence 2016-2017.

Profitant de cette occasion, la tutelle a engagé les bénéficiaires à davantage de persévérance. « Au cours de vos années de scolarité accomplies, vous avez dû nourrir beaucoup d’ambitions, ce qui vous a, sans nul doute, donné la volonté de franchir toutes ses étapes en faisant preuve d’esprit de sacrifice. Je vous exhorte à plus d’abnégation, de courage pour surmonter tous les obstacles qui se dresseront sur votre chemin », leur a dit le Ministre.

Revenant sur les réformes engagées dans le secteur de l’Enseignement Supérieur, le Pr Mary Teuw Niane a ainsi rappelé : « L’avènement de Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République, a entrainé de profondes mutations dans le secteur de l’enseignement supérieur. En effet, le « Plan Sénégal Emergent » (PSE) qui vise la « transformation structurelle de l’économie et la croissance » fait de l’éducation et la formation les principaux leviers pour promouvoir le capital humain. Ainsi, le secteur de l’enseignement supérieur est appelé à fournir les connaissances et les ressources humaines de qualité et en quantité suffisante, pour satisfaire le marché du travail et les besoins de l’économie de développement ».

C’est dans cette optique, a-t-il ajouté, que s’inscrivent les changements de paradigmes actuels dans l’enseignement supérieur avec les importantes réformes en cours  et qui traduisent la vision de Son Excellence le Président de la République du Sénégal, Monsieur Macky Sall, qui est de « faire de l’enseignement supérieur et de la recherche un levier du développement économique, social et culturel de notre pays, le Sénégal ». La première décision du premier Conseil présidentiel consacré au secteur a été ainsi de « Réorienter le système d’enseignement supérieur vers les sciences, la technologie, les formations professionnelles courtes », a indiqué le Ministre.

Revenant sur la gestion démocratique de l’accès aux bourses d’excellence, le Ministre de l’Enseignement Supérieur a tenu à souligner que la nouvelle politique nationale d’attribution des allocations d’études à travers le Décret n° 2014-963 du  12 août 2014 ainsi que les Arrêtés qui lui sont relatifs, créé un cadre juridique simplifié avec plus de lisibilité et ayant comme objectif principal de promouvoir l’excellence (Bourse d’excellence nationale et bourse d’excellence à l’étranger), d’encourager la mobilité africaine et internationale, d’inciter au retour au pays des jeunes diplômés à l’étranger .

Elle permet ainsi de mettre les meilleurs élèves, étudiantes et étudiants dans les conditions optimales de réussite; d’où la revalorisation des taux et principalement celui de la bourse d’excellence qui passe du simple au double, en plus des frais d’équipement annuel, sans oublier le remboursement des frais de concours d’entrée dans les grandes écoles aux bacheliers d’excellence en deuxième année de classes préparatoire et le billet d’avion aller et retour. « Cette nouvelle politique de bourses, comme vous pouvez le constater, est foncièrement soutenue par les règles de transparence, d’équité et de justice », assure le Pr Niane.

 

Il s’y ajoute beaucoup de facilités dans la procédure d’obtention des visas : un dispositif allégé et prioritaire est mis en place avec un accès direct et sans rendez-vous, la fameuse attestation bancaire exigée comme preuve de ressources leur est exemptée et une réduction de 50% sur les frais de visas leur est appliquée.