Mamina Kamara, Président de l’entente interdépartemental de Ziguinchor, fixe ses priorités

A la faveur de l’acte 3 de la décentralisation, la région (collectivité locale) a été supprimée et le département a été créé. La réforme a aussi indiqué que les départements d’une même région peuvent se regrouper dans le cadre d’une entité dénommée entente interdépartemental. Celle de Ziguinchor a été créée et le Président du conseil département de Bignona, Mamina Kamara a choisi par ses pairs pour diriger cette nouvelle structure. Le président Kamara a été installé dans cette nouvelle fonction ce Jeudi à Ziguinchor où se trouve le siège de la nouvelle structure. Le Président du conseil départemental de Ziguinchor, Fiacre Coly a indiqué que l’entente est une voie royale pour l’émergence de la région. Pour Sény Diatta Président du conseil départemental d’Oussouye, c’est une structure de développement donc ceux qui tenteraient de faire de la récupération politique où qui auraient des attentes politiciennes n’ont pas de chance car ce n’est pas la vocation de l’entente. Il a, par ailleurs, indiqué que Mamina Kamara a été choisi sur la base de ses compétences et c’est l’homme qu’il faut à cette place. Le Président de l’entente, Mamina Kamara conscient de l’immensité de la tâche qui l’attend a tendu la main à tout le monde. Il prône la gestion transparente et participative pour une région émergente. Mamina Kamara connait déjà ses priorités et les classe en fonction des grands domaines d’intervention de l’entente de Ziguinchor. Pour lui, la région de Ziguinchor et la Casamance toute entière doivent être prêtes pour être au cœur de la politique de l’état en matière de développement socioéconomique. Surtout que « la Casamance est une zone prioritaire de développement pour l’état du Sénégal ». Mamina Kamara a indiqué que l’entente est un moyen efficace de renforcement des liens de solidarité entre les départements, une synergie nécessaire pour la prise en charge des besoins des populations. Cette structure est aussi un cadre d’expression. Le Président de l’entente de Ziguinchor compte aussi sur la coopération pour booster le développement de la région par la promotion d’un label agro alimentaire et touristique à travers la valorisation des filières porteuses de croissance comme la noix d’acajou, la mangue, la banane, la tomate fraîche, la viande, les produit halieutiques entre autres. La paix et le développement doivent aller ensemble, c’est la conviction de Mamina Kamara qui estime qu’avec l’esprit de paix et de patriotisme qui a conduit à son élection à la tête de l’entente interdépartementale de Ziguinchor, l’espoir est permis. Il a aussi rassuré de l’accompagnement des partenaires européens comme les français, les italiens et les espagnoles dont certains sont déjà avec eux et d’autres qui attendaient justement la mise en place de cette entente pour intervenir à l’échelle régionale.

L.Badiane pour xibaaru.com