Mamina Kamara lance l’appel de Bignona pour sauver les forêts casamançaises

Nul n’ignore que les changements climatiques ont changé complétèrent la vie des populations et la dégradation de l’environnement en est la preuve. En dehors des facteurs naturels, l’homme est le principal responsable de la situation actuelle. Il faut alors réagir vite pour sauver ce qui reste des différents écosystèmes. Réagir aussi pour reconstituer les forêts qui se dégradent dangereusement. C’est à cet exercice que se livrent différents acteurs venus de partout dans le monde pour le forum international sur climat et forêts organisé par le conseil départemental de Bignona en partenariat avec le conseil général de Savoie (France). Après la Cop 21 en France, il fallait agir vite et c’est tout le sens de ce forum axé sur le thème: « s’adapter aux changements climatiques et préserver les forêts ». A l’ouverture du forum hier Jeudi, d’éminentes personnalités et experts venus du Sénégal et d’Europe ont répondu à l’appel et l’initiateur de la rencontre, le Président Mamina Kamara en a profité pour prononcer solennellement l’appel de Bignona:
« La Casamance, poumon vert du Sénégal, c’est notre forêt.
Fragile et surexploitée, elle est menacée.
Nous sommes tous concernés, réagissons dès maintenant pour les générations futures! »
Les travaux se poursuivent ce Vendredi avec l’entrée en jeu des experts et techniciens forestiers dans différents ateliers et une table ronde.
Nous y reviendrons.
L.BADIANE pour xibaaru.com