Mamadou Mbery Sylla, le choix de Jamra pour criminaliser les actes homosexuels

FACE AUX FRASQUES A RÉPÉTITION DES HOMOSEXUELS:
Jamra et Mbañ Gacce relèvent le défi, en choisissant le député Mamadou Mbery Sylla (photo), pour criminaliser les actes contre-nature !
Comment une minorité marginale de déviants peut-elle réussir, des semaines durant, à tenir en haleine tout un pays, par des scandales à répétition et autres sacrilèges ?! Depuis l’abjecte célébration d’un mariage homosexuel, la nuit bénie marquant la naissance du Prophète Mouhamed (psl), le 24 décembre dernier, à Kaolack, de surcroît la terre où repose le saint Cheikhal Khalifa Mawlana El Hadji Baye Niasse, la communauté homosexuelle semble être montée de plusieurs crans dans la provocation. Faisant même fi des sévères mises en garde du Khalife de Médina Baye, El Hadji Ibrahima Niasse, interpellant sur les ondes le chef de l’Etat, pour «qu’il soit mis un terme définitif à la provocation et à l’agression de la Oummah sénégalaise, dans ce qu’elle a de plus chère : la Foi».
Et voilà qu’à l’occasion de la marche de protestation contre l’insolente caricature de cette référence universelle, qu’est Cheikh Ahmadaou Bamba, par «le rival panafricain de Charlie-Hebdo», le magazine Jeune Afrique, les autorités religieuses de ville de Mbacké, par la voix de Serigne Abdoulahi Mbacké Yalay Bour, ont fait une inquiétante révélation, relativement à la prolifération de taudis où crèchent des couples d’homosexuels, dans la cité religieuse de Mbacké. Déjà suffisamment ternie par l’explosion du trafic de stupéfiants et autres débits clandestins de boissons alcoolisés.
Saisissant l’opportunité, ce week-end, du prestigieux Gamou annuel de Dame Diop Mansour de Louga, rehaussé de la présence du ministre de la Microfinance Mouhamadou Moustapha Diop, de l’émissaire du Khalife général des Layéne Serigne Cheikh Mbacké Laye, du Gouverneur de la région, du président du Conseil régional de Louga et vice-président de l’Assemblée nationale Mamadou Mbery Sylla, le président exécutif de Jamra, Imam Massamba Diop, mandaté par Jamra et la coalition Mbañ Gacce, a accroché le député chez le notable El Hadji Cheikh Diop, pour le féliciter pour ses positions courageuses, en tant que parlementaire, sur la problématique de la dégradation des mœurs.
Déplorant avec son hôte l’inquiétante ampleur du phénomène gay sur le sol sénégalais, où reposent de grandes figures de l’Islam, le responsable de Jamra a surtout déploré la confusion qu’une sortie malheureuse d’un ministre de la République a réussi à semer dans les esprits, en se livrant à un juridisme de mauvais aloi, pour accréditer la thèse selon laquelle : ‘’Du point de vue de la loi, il n’y a pas d’homosexuels au Sénégal’’.
Après un fructueux échanges, le Président exécutif de Jamra et le vice-président de l’Assemblée national, Mamadou Mbery Sylla, ont convenu de faire d’une-pierre-deux-coup : initier une proposition de loi aux fins de renforcer les sanctions pénales contre les auteurs d’actes contre-nature (en criminalisant carrément le délit), tout en mentionnant nommément les actes de déviances concernés, notamment: l’homosexualité, le lesbianisme, la zoophilie, la nécrophilie, et assimilés ! Fermant ainsi définitivement la porte à toutes futures manœuvres confusionnistes, tendant à dédouaner ces déviances, dont l’écrasante majorité des Sénégalais n’a jamais dit aussi fortement qu’elle n’en voulait pas !
L’Organisation islamique Jamra et l’Observatoire de veille et défense des valeurs culturelles et religieuse, Mbañ Gacce, expriment leurs profondes gratitudes à toutes les autorités religieuses sénégalaises, qui ont eu à exprimer spontanément leur satisfaction de voir naître une initiative aussi salutaire, protégeant davantage nos valeurs. Et adressent une mention spéciale au Khalife général de Pire, Son Excellence El Hadji Moustapha Cissé, pour avoir témoigné, par écrit, au nom de toute la «Fraternité Musulmane de Pire», de son indéfectible soutien à cette initiative.
Après avoir constitué Maîtres Khassimou Touré et Massokhna Kane, pour recueillir leurs éclairages juridiques sur cette proposition de loi, Jamra et Mbañ Gacce, exhortent tous les croyants de ce pays, particulièrement les chefs religieuses, à exprimer vivement leurs soutiens au vaillant député, vice-président de l’Assemblée nationale, Mamadou Mbery Sylla, et de l’accompagner de leurs prières, pour une réussite éclatante de cette noble initiative. Laquelle est censée protéger davantage nos valeurs, tout en sécurisant la santé mentale et morale de nos enfants. En ce qu’elle constitue un pertinent outil de dissuasion, à l’égard des auteurs des frasques homosexuelles. Qui, depuis quelques temps, semblent vouloir faire la plus et le beau temps au Sénégal, depuis qu’ils (elles) ont l’outrecuidance de fouler (impunément) au pied la sacralité d’une nuit aussi bénie que celle célébrant la naissance du Messager d’Allah.
En appelant à une vigilance permanente de tous les croyants de ce pays, face à la dégradation de nos mœurs – dont Allah (qui fait toujours ce qu’Il dit) a annoncé dans Ses Saintes Ecritures qu’elle peut bien nous valoir Son fulgurant et imparable courroux – le président exécutif de Jamra, Imam Massamba Dop, consacrera son sermon de ce Vendredi 05 février 2016, à la Grande Mosquée de la Cité Gazelle de Pikine, à cette initiative du député Mamadou Mberry Sylla. Et invite tous ses collègues Imams, Prédicateurs et Oulémas du Sénégal à l’évoquer dans leurs sermons et à exhorter les fidèles à accompagner cette noble initiative par de ferventes prières.

Le 03 février 2016
Les Bureaux exécutifs de
JAMRA & MBAÑ GACCE
ongjamra@hotmail.com