Mamadou Lamine Dianté annonce les couleurs : « Aujourd’hui, il n’y a plus de place pour des négociations »

Le leader du Grand cadre qui était venu au rassemblement d’hier après-midi, s’est prêté aux questions des journalistes. Mamadou Lamine Dianté durcit le ton et menace ‘’je crois que ce qu’il faut dire à travers ce grand rassemble nous voulons adresser un signal fort que nous faisons en l’endroit du gouvernement.  Le président s’est adressé à la Nation en disant son discours se résume en deux mot ‘’au travail’’, nous lui rétorquons ceci  en trois mots ‘’non-respect des engagements de l’Etat’’.

Il poursuit et indique qu’aujourd’hui les syndicalistes ne se sont mobilisés’ ‘l’ensemble des centrales syndicales se sont retrouvées  pour organiser de grands rassemblements à Dakar et dans les régions. Nous allons projeter des journées de grèves générales au Sénégal pour contraindre les autorités à respecter la parole donnée. Les négociations n’ont rien donné, il faut que les gens comprennent que ce pays a le droit d’avancé on ne peut pas être dans des centaines de rencontre qui ne produisent absolument rien, il n’y a pas de place pour des négociations, nous n’avons reçu aucun mandant des enseignants pour aller renégocier quoi que ce soit. Nous avons dépassé l’étape des négociations, des accords nous en sommes aux directives de Monsieur le Premier ministre et aux mesures prises par M. le président de la République dans le sens de respecter les engagements pris par le gouvernement’’.

Il donne des pistes de solutions tout en mettant en garde les autorités concernées. ‘’Si cela est fait la paix reviendra sinon nous comptons nous organiser  quelle que soit l’issue du référendum du 20 mars prochain’’.

Alors que la campagne électorale pour le référendum va démarrer dans quelques heures, M. Diante s’en lave les mains pour une quelconque coïncidence. Et laisse entendre :’’s’il n y a une coïncidence entre les agendas nous n’en sommes pas responsables nous avions déposé notre pré avis de grève depuis le début de l’année et le gouvernement avait un mois pour apporter des réponses à nos préoccupations il ne l’a pas fait. En provoquant péremptoire le référendum c’est le gouvernement qui a plongé les sénégalais dans une campagne électorale comme c’est une campagne, nous la faisons à notre manière.

Le Saes est dans une dynamique de décréter des grèves de 72 heures renouvelables, les cadre de la Sonatel ont décrété une semaine nous allons nous mettre dans le même dynamique et dans les jours à venir vous le saurez’’ dixit Mamadou Lamine Dianté.

 

Waré Ndoye