Magal de Serigne Ibrahima Mbacké, Cet illustre fils de Serigne Touba

La communauté mouride s’apprête à la célébration du Magal de Mbacké Barry dédié à Cheikh Ibrahima Mbacké Ibn Serigne Touba Khadimou Rassoul. Prévu le 17ème jour du mois de Korité (correspondant au 22-23 Juillet prochain), l’événement sera à sa 38ème   Edition.  Fils du Fondateur du Mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba et de la  Sainte Fatoumata Souhra de l’illustrissime famille chérifienne de Mauritanie,  Cheikh Ibrahima a vu le jour en 1912, année où  son père quitta le village de Thiéyène Djolof pour  être, à nouveau, assigné en résidence surveillée à Diourbel. Très jeune, il a fait ses humanités auprès de Serigne Ndame, Cheikh Abdourahmane Lo. Ensuite, ce fut le tour du  «Daara» d’un autre érudit de l’Islam, Serigne Modou Diop, de l’accueillir. D’une intelligence vive, le fils de Borom Touba a vite gravi tous  les échelons avant de partir en Mauritanie chez sa famille maternelle pour parfaire ses connaissances sur instruction de son pater. De retour, il créa les villages de Touba Fall, Darou Khadim et s’installa au quartier Mbacké –Barry (Mbacké Baol).  Il assista ses frères Cheikh Moustapha Mbacké, Serigne Bassirou Mbacké, Serigne Abdoulahi Mbacké  Borom «Deurbi» et Serigne Fallou  Mbacké dans la construction de la Grande Mosquée de Touba. Son apport  sur ce projet  si cher à leur défunt père a été déterminant. Grand agriculteur devant l’éternel, Cheikh Ibrahima Mbacké a été sur les traces du Cheikh en 1954. Il s’est rendu au Gabon et a visité tous les lieux de séjour de son père alors en déportation dans ce pays d’Afrique au climat, naguère hostile au petit sahélien qu’il était. Il y demeura 3 bons mois. Symbolique ! De retour la même année, Borom Mbacké Baary est rappelé à son Seigneur(1955). Et depuis, c’est Serigne Ndame Abdourahmane Mbacké plus connu sous l’appellation de Serigne Dame Atta Mbacké qui veille sur son héritage.

Le Magal de Serigne Ibrahima Mbacké Ibn Khadimou Rassoul a une spécificité bien particulière : il ne commémore ni l’anniversaire de sa naissance ni de son décès mais  la mission que son illustre père lui confia consistant à aller sur ses traces de son fameux exil gabonais.  Il a été initié par son Khalife Serigne Dame Atta Mbacké (Yala Nafi Yag Té Wéer !)En prélude à cette manifestation qui a fini de se tailler une place de choix dans l’agenda du Mouridisme, les petits-fils du Saint Homme, coordonné par Serigne Sadekh Mbacké Dame Atta , comptent organiser, ce samedi, une grande exposition sur sa vie  courte mais très remplie et son œuvre si immense.