Madior Fall…4 ans déjà

Quatre ans déjà, jour pour jour, que nous quittait notre confrère Madior Fall. Le très regretté Mor Fall, dit Madior, est parti sur la pointe des pieds à un moment où on s’y attendait le moins, vaincu par la maladie contre laquelle il s’était battue pendant plusieurs années. 

La presse sénégalaise venait de perdre, le 15 juillet 2012, un journaliste talentueux, un homme de conviction et de principe. Celui qui avait humblement décliné une nomination au Conseil économique et social (CES) au moment où Sud Quotidien était en difficultés. Une lumière s’était éteinte, après avoir, avec bonheur, éclairé d’autres. Madior Fall savait partager, avec une générosité légendaire, ses connaissances. Cette qualité renforçait son humilité, même s’il assumait ses positions et ses idées.

Coordonnateur de la rédaction de Sud Quotidien, durant les années de traversée du désert, Madior Fall savait fédérer tout le monde autour de l’essentiel. Son crédo : se battre pour maintenir le cap, pour ne pas que Sud Quotidien disparaisse de l’espace médiatique sénégalais, au moment où le pouvoir d’alors n’avait qu’un seul dessein : enterrer le groupe. Mais comme des mousquetaires investis d’une mission royale, la génération Sud, main dans la main, s’était battue malgré maintes difficultés pour traverser la zone de turbulence.

Abdoulaye Thiam, à l’époque jeune reporter, puis chef d’édition, et aujourd’hui rédacteur en chef de Sud Quotidien, Ibrahima Lissa Faye, directeur de Pressafrik, Bacary Dabo, journaliste à All Africa, Ibrahima Diallo, chef du desk Société, Oumar Diaw, chef du desk Sports, Chérif Faye, correspondant à Banjul, tous les stagiaires qui sont passés à Sud, la direction et tous les journalistes de Sud Quotidien se rappellent encore des qualités humaines de feu Madior Fall. Qui a réussi le coup de maître de rassembler toute la République le jour de sa levée du corps.

A l’occasion de ce jour anniversaire de son rappel à Dieu, tous les travailleurs de Sud Communication (la radio, le quotidien, le service commercial et la direction) se joignent à sa famille pour se rappeler et prier pour lui afin que son âme repose éternellement en paix au cimetière de Yoff où il gît depuis toujours.