Macky Sall : un président détails…Il dévalue la démocratie par des saillies menaçantes dans un état de droit

Macky Sall : le politique ressasse dans ses répliques colériques destinées à ses adversaires politiques comme s’il fut et non qu’il soit le « président de la République » élu démocratiquement. Et ceux ou celles qui portent la parole du parti lors des débats politiques psalmodient ridiculement cette déconsidération qui n’est qu’illusion obsessionnelle et efféminée par le fait que ces opposants n’usent pas les us et coutumes sémantiques et protocolaires consacrés ou même par courtoisie républicaine qui marquent le respect à la haute fonction qu’une personne de son rang occupe. Le détail perd notre cher président. Surprenant pour un homme qui occupa toutes les hautes stations de l’administration sénégalaise. Macky Sall est un président détails.
Malgré le parcours exceptionnel de l’homme, malgré les épreuves vécues dans un passé-présent, le président Sall ne devrait pas dévaluer la démocratie sénégalaise par des saillies menaçantes dans un Etat de droit. Cette démocratie si chère aux sénégalais est sérieusement éprouvée par les humeurs et pulsions d’un président furax et de son parti politique, allergique à la moindre critique dont certains d’entre eux ne se distinguent que par des grivoiseries ou par des comportements indisposant les sénégalais.
Pourtant garant du respect strict des libertés fondamentales, le président Sall outrepasse ses prérogatives de gardien de la constitution en s’attaquant à un pouvoir dont le seul défaut est le lieu où le débat démocratique y est organisé où la parole est libérée où le droit d’informer est constitutionnelle comme dans toute démocratie digne de nom.
C’est une régression ignominieuse de la démocratie sénégalaise. Qui pouvait imaginer en 2016 sous le régime d’un homme éprouvé et aguerri par les rouages de l’Etat, on emprisonnent des opposants sous le prétexte qu’ils tiennent des propos offensants à l’endroit du « roi nu » comme le raconte l’auteur Danois Andersen « le roi est nu et personne n’ose le dire » ?
Le journalisme est un choix et un tri, le journaliste s’attache aux faits, rien qu’aux faits seulement les faits.
Khadimly@live.fr