Macky Sall et la crise burkinabé se paient la Une des quotidiens du mardi

La quasi-totalité des quotidiens du mardi traitent toujours de la crise au Burkina Faso avec la médiation de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) dirigée par le président sénégalais, Macky Sall, et de la demande de reddition du Régime de sécurité présidentielle (Rsp, putschiste) faite par l’armée loyaliste.
«Proposition de sortie de crise au Burkina : Kafando déchire l’accord de Macky Sall», titre Direct-Info, relayant à l’occasion cette mobilisation hier dans les rues d’Ouagadougou.

«Macky Sall s’embourbe à Ouaga», renchérit La Tribune à sa Une. Ce journal écrit que les accords proposés par Macky Sall sont rejetés par toutes les composantes de la société du pays.

Ce qui fait dire à Walfadjri que «Macky laisse le chaos à Ouaga» où il y a des risques d’affrontements entre les forces loyalistes et le Rsp.

Pour La Tribune, «l’armée loyaliste prend ses responsabilités, les putschistes reculent».

«L’armée demande la reddition des putschistes. François Hollande soutient pleinement la Cedeao. Kafando se réfugie à l’ambassade de France», détaille Le Soleil.

Selon Le Populaire, «les putschistes sont contraints à la reddition» car, «cernés par l’armée loyaliste et menacés par la Communauté internationale, Diendéré et le Rsp ont perdu la main».

Le Quotidien ironise et fait état de «projet compromis» avec l’armée et le peuple qui se dressent contre le Rsp.

A sa Une, Le Populaire traite des fortes pluies d’hier dans la capitale et décrit «l’enfer dakarois» avec des routes coupées, des bouchons interminables, des dizaines de véhicules pris dans les eaux, des maisons inondées.

«Un bébé de quatre mois meurt noyé à Grand-Yoff, un cheval électrocuté sur l’avenue Bourguiba», ajoute Le Pop. «Pluies de ravages», titre L’As.

Parlant de politique, L’Observateur s’intéresse aux querelles intestines et à la guerre de positionnement à l’Alliance pour la République (Apr, au pouvoir) et informe que «Macky tape du poing !».

Dans ce journal, le chef de l’Etat avertit ses militants : «Il faut arrêter vos envolées devant les micros des journalistes et vous mettre au travail. Je ne tolérerai aucune dérive de qui que ce soit».

A la Une du journal EnQuête, «le Pm sort de sa réserve» à propos de son départ annoncé, et dément toute volonté de démissionner.

«C’est de la manipulation pure et simple», déclare Mahammed Boun Abdallah Dione depuis la Mecque.

Le Témoin informe qu’ «Aliou Sall (frère du président de la République) va quitter la présidence» de l’Union des associations d’élus locaux.