Lutte contre l’excision : le ministère veut harmoniser les stratégies des acteurs

Les mutilations génitales féminines préoccupent le ministère de la femme, de l’enfant et de la famille. Ainsi la direction de la famille descend sur le terrain de la sensibilisation et de l’éveil des consciences.

L’objectif principal est d’arriver à harmoniser les différentes stratégies mises en pratique pour éteindre ce mal. Ce qui permettra de disposer des données concordantes et fiables, facilitant l’exploitation pour une meilleure orientation, selon la directrice de la famille. Madame Ngom née Coumba Thiam dira que cette synergie coordonnée et même avec les pays voisins du Sénégal, permettra d’accélérer l’abandon de l’excision.

Madame Ngom affirme que le taux a baissé de 25 à 20%. Malgré tout, la tolérance zéro reste toujours en vigueur. Ce qui fait ouvrir ces stratégies et union dans les efforts à combattre définitivement ce fléau qui bloque l’épanouissement de cette couche féminine. Ici, la dénonciation de cette pratique, est encouragée au grand bonheur des victimes et des différentes structures de lutte.

ELHADJI MAEL COLY pour xibaaru