Lutte africaine : Le Sénégal conserve sa suprématie en Afrique de l’Ouest

Le Sénégal a préservé sa suprématie sur la lutte traditionnelle continentale en remportant la 10ème édition du Tournoi de lutte africaine de la CEDEAO (TOLAC), qui a pris fin dimanche à Dosso (150 km de Niamey), au Niger, a-t-on appris auprès des organisateurs.
Dominateurs, les Sénégalais, avec une équipe expérimentée, ont presque tout raflé. En équipe, ils ont laminé, en finale, le Niger devant son public, sur le score sans appel de 5 à 0.
En individuelle, ils ont remporté quatre des cinq titres mis en jeu.

Chez les 76 kg, Oumar Diaouné a battu le Gambien Ousmane Bakhoum. Cheikh Tidiane Niang (86 kg), Mamadou Moustapha Sène (100 kg) et Oumar Kane dit «Reug Reug» (120 kg), eux, ont respectivement battu les Nigériens Agiamar Ekerfkeme, Robert Dafa (détenteur du prestigieux Sabre d’or, le trophée individuel local le plus convoité) et Boltic.

Seul Moussa Faye (66 kg) a baissé pavillon devant le Nigérian Zeiwertein Aracafa.

Avec quatre médailles d’or et une d’argent, les «Lions» ont survolé le tournoi qu’ils remportent pour la 9ème fois en 10 éditions. Ils devancent au classement le Nigeria et le Niger.

Outre ces trois pays, la Gambie, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Burkina Faso et la Guinée Bissau ont également pris part au TOLAC 2016.