l’USAID met 45 millions de dollars dans l’eau et l’assainissement

Les États-Unis, via leur agence de développement international USAID, accordent au Sénégal une enveloppe de 45 millions de dollars. Objectif : financer un plan quinquennal (2016-2021) de projets dans les domaines de l’eau, de l’assainissement et l’hygiène.

Ce portefeuille de projets financés sur 5 ans par l’USAID est alloué avec l’ambition de concourir à l’atteinte par le Sénégal des Objectifs durables de développement (ODD), établis par les Nations Unies entre 2015 et 2030, en matière d’accès à l’eau potable et à l’assainissement. Le lancement officiel du programme a eu lieu ce matin à Dakar. Les 45 millions de dollars serviront à financer six projets.

Celui dénommé USAID/Accès est le projet-phare. Il est doté d’un budget de 22 millions de dollars. Il va contribuer à améliorer l’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à la promotion de l’hygiène dans les régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda (Sud), de Kédougou (Sud-est), de Tambacounda (Est) et de Matam (Nord).

Les autres consisteront à appuyer l’hydraulique rurale, la nutrition, la gouvernance locale pour l’accès à la santé, à l’eau et à l’assainissement.

Dépollution

L’accès à l’eau potable et l’assainissement demeurent très lacunaires au Sénégal. Dakar, qui dispose d’une station d’épuration depuis plus de vingt ans, s’apprête en outre à lancer un vaste programme de dépollution dans la baie de Hann, en banlieue dakaroise.

Environ 30 % des Subsahariens avaient accès à l’assainissement en 2010. Ce chiffre reste inchangé. C’est l’un des seuls Objectifs du millénaire pour le développement de l’ONU, qui ont précédé les ODD et sont arrivés à échéance en 2015, où presque aucune progression n’a été notée. Selon Lisa Franchett, directrice Sénégal de l’USAID, « entre 2009 à 2015, l’USAID a investi dans ce secteur 20,5 milliards de F CFA (35 millions de dollars). La plupart des projets financés l’ont été dans le sud-est du Sénégal ».

L’agence américaine a octroyé entre 2013 et 2015, un appui financier d’environ 388,5 milliards de FCFA au Sénégal. Il y a injecté au total, depuis 1961, année de son implantation, 650 milliards de F CFA.