Louga : 1ère étape de la formation des jeunes et femmes de l’UDEN

Fidèle à sa ligne syndicale enseignante de tous les temps, l’Union Démocratique des Enseignantes et Enseignants du Sénégal (UDEN) fondée dans les années 1980 suite à l’éclatement de l’ancien SUDES, conformément aux recommandations de son dernier Congrès de mars 2015, se lance à la formation de ses femmes et jeunes militants. Comme première étape de leur tournée des journées de lundi 26 et mardi 27 octobre 2015,
les camarades de la Secrétaire Générale Nationale Awa WADE ont choisi le village de FESFOP sur la route de Potou à Louga pour abriter un séminaire de formation sur les droits et devoirs du travailleur en général et de l’enseignant en particulier. Ainsi, selon Diab SÈNE, Secrétaire Général Adjoint (SGA) chargé de la solidarité et de la Coordination des Projets du syndicat, «L’UDEN se distingue par son expertise syndicale d’abord. Et tout le monde sait qu’avant d’être un bon syndicaliste, il faut être un bon agent; et pour cela L’UDEN a fait de son credo la formation de son personnel. Et nous avons choisi la cible jeune et femme pour perpétuer l’activité syndicale puisque tout le monde sait il n’y a pas de syndicat fort sans les femmes et il n’y a point d’avenir syndical sans les jeunes. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi de capaciter nos jeunes et nos femmes».
Sur le contenu proprement dit de la session de formation, Monsieur SÈNE révèle qu’il s’agit de trois modules de formation. D’abord il s’agit d’échanger, de stabiliser et de partager les statuts et règlements du syndicat. Il est pris en compte ici les statuts et carrières des enseignants dans leur diversité. Ensuite comme second module d’adopter la même démarche pour décliner l’action syndicale en général en intégrant la problématique de la décentralisation. Enfin en dernier lieu, il s’agit de traiter l’UDEN en tant que composante de la Centrale Syndicale qu’est l’Union Nationale des Syndicats Autonomes du Sénégal (UNSAS). À notre interlocuteur d’informer que les mêmes modules de formation reviendront aussi aux femmes et jeunes de Kaolack du mercredi 28 au vendredi 30 octobre prochain.
La presse locale en a profité pour en savoir plus auprès du SGA sur la position de l’UDEN par rapport à l’impasse sur les élections de représentativité que les organisations syndicales. On ne peut plus clair, Monsieur SÈNE rappelle que depuis 2004, l’UDEN est majoritaire au niveau de tous les grades des Commissions Administratives Paritaires/Commissions de Discipline (CAP/CD), sauf au niveau du Corps des Professeurs de l’Enseignement Secondaire qu’elle partage avec le SUDES. Donc cette même UDEN s’impatiente de reprendre la majorité aux prochaines échéances électorales.
Enfin notre interlocuteur n’a pas manqué de déplorer la pléthore de syndicats qui ne permet pas un dialogue social sincère dans l’intérêt général de l’école sénégalaise.
LOUGA WEB MEDIAS