L’imam Ndao interpelé pour connexion avec des terroristes risque le mandat de dépôt

L’enquête sur des présumés terroristes, co-pilotée par la Section de recherches de la Gendarmerie nationale et la Division des investigations criminelles (DIC), est entrée dans sa dernière phase hier. Puisque c’est aujourd’hui que l’imam Alioune Badara Ndao, mis aux arrêts avec trois autres personnes pour des connexions supposées avec le terrorisme, va boucler ses 96 heures de garde-à-vue. Donc sauf prolongation qui devra être autorisée par le parquet, l’imam Ndao et cie devront être déférés au parquet dans les prochaines heures. Du reste, si certains pensent que le bruit autour de cette affaire est disproportionné par rapport aux faits soulevés, il reste que le dossier semble assez sérieux, selon les spécialistes de la chose terroriste. Il y aurait aussi un aspect préventif lié à des groupes qui auraient des intentions pas du tout claires visà-vis du Sénégal. Il s’agit de leur montrer et leur démontrer que le Sénégal a les moyens de faire face à toutes activités hors-la-loi. D’ailleurs, hier il a été fait état de l’arrestation d’un présumé terroriste à Rufisque mais des sources affirment qu’il n’en est rien.

1 Comment

  1. Intentions pas du claire, et hop on défonce portes et fenêtres à 3 H du matin pour la prévention.
    Je suis sincèrement désolé de dire que l’abêtissement est vraiment entrain de réussir au Sénégal.
    Nous vivons un monde où la principale chose que tout homme réfléchi devait éviter de faire serait de surfer sur ce qui est à la mode, et d’aller dans le sens de cette mode. Parce que ce qu’il ne faut jamais oublier est que la mode, quelle qu’elle soit, est toujours fabriquée par des êtres humains comme vous et moi. Et par conséquent lorsque ces gens qui fabriquent les modes arrivent à obtenir des autres humains la propension automatique à réagir dans le sens des modes, ils tiennent alors la mentalité du monde et sa direction. Voudront-ils mener le monde en enfer que ce monde y sera quelque soit la science affichée de ceux là qui réagissent automatiquement.
    Voici Tony Blair qui avoue, en 2015, 12 ans après, que la guerre d’Irak était fondée sur une erreur, et que pour cela il présente ses excuses.
    https://www.youtube.com/watch?v=7nsuwLTPTs0
    Plus d’un million de morts, et des morts et des naissances d’handicapés jusqu’à ce jour des conséquences des armes radioactives utilisées: une erreur. Un génocide par erreur. Alors ? CPI ? Vous êtes fous ? Est ce que Tony Blair est un nègre pour être jugé à la CPI ?
    Erreur de Tony Blair d’un coup d’un million de morts et duperie de tout un monde, y compris de vrais musulmans, pour soutenir ce génocide. Comment cela t il été possible ? Retournons dans le contexte de 2003. Et à ce propos, j’ai une pensée pieuse à mon grand, un ancien militaire de l’armée sénégalaise aujourd’hui décédé. En 2003 nous avons été deux face à une horde de voisins qui,chaque après midi, devant un restaurant de notre quartier qui nous servait de grand’place, a tenté de faire regretter de défendre que la coalition ment sur ses accusations contre Sadam. Aujourd’hui, il n’y a plus de contestation possible. C’est Blair qui avoue qu’il y a erreur. En fait d’erreur il y avait simplement mensonge. Il ne faut pas oublier que l’erreur de Blair était volontaire. Qui a oublié lorsque Blair plagiait la mémoire d’un étudiant anglais pour la présenter comme étant son propre rapport d’enquête sur l’Irak ? Quelqu’un qui falsifie volontairement peut – il revenir dire qu’il s’était trompé ? Qui était terroriste entre Tony Blair et Sadam Hussein ?
    Le soutien à ce génocide, aujourd’hui avoué, n’a été possible qu’à cause de l’encerclement médiatique. L’intelligence humaine a été enfermée dans une toute petite boite, et le battage médiatique n’a laissé que deux petits trous pour choisir d’être avec le terrorisme ou contre le terrorisme. C’est toujours la règle. L’être humain est poussé à faire un choix biaisé et à réagir automatiquement. Aucune chance ne sera jamais donné à la réflexion. On pousse à choisir tout de suite et agir tout de suite, quitte à regretter après. Aujourd’hui, Tony Blair avoue que ce terrorisme là n’existait pas. Et pourtant le monde a soutenu un génocide au nom d’un combat contre ce qui n’existe pas.
    Le plus difficile est de comprendre que depuis lors, et bien avant, la stratégie a toujours été la même pour duper les peuples pour leur faire soutenir les ignominies toujours bien présentées par les médias dans leur battage.
    Aujourd’hui aussi nous sommes dans la même situation. Des musulmans sont poussés à diaboliser d’autres musulmans. Et le battage médiatique doit coûte que coûte empêcher de réfléchir, empêcher de nuancer les positions.
    Et toute personne qui demande simplement de réfléchir doit être taxée elle même de terroriste.
    Nota: Dans le cas présent, voici celui qu’on accuse de terroriste condamnant le terrorisme dans l’un de ses prêches.
    Ce que Baye Cissé demande de faire aujourd’hui, lui il l’avait fait, mais cela ne l’a pas sauvé de cette stratégie de diabolisation lancée contre l’Islam.

Les commentaires sont fermés.