L’IEF de Bignona 1 évalue le 1er semestre : 17 CEM n’ont pas de résultats à cause des grèves

Dans le cadre de ses rencontres avec les chefs d’établissement, l’inspecteur de l’éducation et de la formation de Bignona 1 a rencontré les principaux de collège de sa circonscription. Il s’agissait de présenter et d’analyser les résultats obtenus dans chaque CEM au 1er semestre. Mais il n’y a pas eu beaucoup d’analyse car plus de 2/3 des collèges ne connaissent pas encore les résultats du travail des élèves.  La grève des professeurs qui inclue la rétention des notes a compliqué la situation. 7 CEM sur les 24 du public seulement ont réussi à présenter des résultats, tous les autres attendent encore la fin de la grève.  Le bras de fer entre l’état et les syndicats de l’enseignement provoque ainsi des conséquences lourdes pour l’école mais aussi pour les parents qui ne savent pas jusqu’à deux mois des examens comment leurs enfants se sont comporté au 1er semestre. Dans l’enseignement technique et la formation professionnelle, c’est le désert, aucun conseil des classes n’a été tenu jusqu’au jour de la tenue de cette rencontre. L’inspecteur Laurent Faye, IEF de Bignona 1 estime qu’il faut poursuivre le dialogue et la négociation avec les enseignants au niveau local.

Pour les établissements où les professeurs ont rendu les notes, les résultats sont en deçà des attentes notamment en 6ème où c’est un naufrage généralisé. Les explications fournies font état du niveau faible des élèves qui arrivent au collège à cause de l’admission massif des élèves du CM2 souvent sans le CFEE le niveau requis. Le cloisonnement entre l’élémentaire et le collège, la non-participation des professeurs aux cellules d’animation pédagogique, une non maitrise des techniques d’évaluation par certains professeurs particulièrement les mathématiciens sont entre autres les facteurs de la contreperformance constatée dans les collèges.

En perspectives, des pistes se sont dégagées pour relever le niveau et des élèves et des professeurs. Par exemple « la visite  des inspecteurs spécialisés pour des inspections est souhaiteé afin de lutter contre le laxisme constaté chez certains enseignants. » Dans les CETP il a été préconisé de mettre l’accent sur les cellules pour mutualiser les expériences.

 

L.BADIANE pour xibaaru.com