L’hôpital Ibrahima Niasse de Kaolack plonge dans le noir…

La situation n’est toujours pas décantée à l’hôpital El Hadji Ibrahima Niasse de Kaolack. Alors que le  directeur minimise le blackout qui a paralysé durant toute une journée les services médicaux en le qualifiant de «simple panne technique», hier le même centre de transmission électrique a repris feu vers de 12 heures. Conséquence, l’hôpital était à nouveau privé d’électricité. La tournure laisse entrevoir le contraire d’un simple incident. D’après le Pcme (Ndlr président de la commission médicale  d’établissement) les coupures de courant sont récurrentes dans le centre hospitalier. Moustapha Diakhaté, très surpris devant ce qu’il tenait pour un mauvais souvenir, demande l’audit d’un marché précédemment soumissionné et dont la clause ayant pour objet de remédier à ce problème, garde à ses yeux ses zones d’ombre non encore élucidées.