L’Etat va couper les jours de grève dans le salaire des enseignants

Le gouvernement va commencer à partir de la fin du mois de mai 2016 a décompter les jours de grève et à les défalquer des salaires des enseignants. Selon le ministre de l’éducation nationale, Serigne Mbaye Thiam, ce n’est pas une sanction que prend le gouvernement, mais une application stricte de la loi. Le non-paiement des jours de grève est une disposition prévue par la loi.

L’État n’est pas dans une posture de menace ou de radiation. Mais, rappelle Serigne Mbaye Thiam, à chaque étape le gouvernement appréciera. La décision forte qui va entrer en vigueur dès cette fin du mois, c’est que les jours de grève ne seront plus payés.

“(…) Le non-paiement des jours de grève est légal, ce n’est pas une sanction. C’est la loi qui reconnait le droit de grève et qui dispose aussi que les jours de grève ne doivent pas être payés. Le gouvernement a décidé qu’à la fin de ce mois de mai, les jours de grève observés depuis le début de l’année scolaire seront décomptés sur les salaires. Nous avons demandé aux Inspecteurs d’académie et aux chefs d’établissement de notifier à chaque enseignant le nombre de jours non travaillé qui a été décompté, pour éviter toute contestation possible”, a dit Serigne Mbaye Thiam dans les colonnes de Le Populaire.