Les réactions au maintien du septennat de Macky à la Une des quotidiens du jeudi

Les réactions recueillies après l’annonce, mardi soir, du Chef de l’Etat Macky Sall, du maintien de son mandant en cours à sept ans contre cinq ans promis, conformément à la décision du Conseil constitutionnel, font la Une des quotidiens de ce jeudi.

«Maintien du septennat : Macky donne mandat à la colère», titre L’Observateur, dans lequel journal, Idrissa Seck, leader du parti Rewmi soutient : «A l’incompétence qui lui est reconnue, il vient d’ajouter le déshonneur».

Le Mouvement «Y’en a marre» promet dans ce journal de combattre le chef de l’Etat, alors que le député imam Mbaye Niang a présenté sa démission de Benno Bokk Yakaar.

Sur ce mandat présidentiel à sept ans, Le Témoin constate une déception de «Dakar à la diaspora».

Dans ce journal, le constitutionnaliste, le professeur Babacar Guèye estime que «la décision du président de la République repose plus sur des considérations littéraires que juridiques».

Selon L’As, «l’opposition dénonce, le pouvoir se défend». «L’opposition en colère, l’Apr (au pouvoir) attaque», renchérit La Tribune à sa Une.

«Non-réduction du mandat présidentiel de 7 ç 5 ans : Idy enrage. C’est une abomination auprès d’Allah que de dire ce que vous ne faites pas», écrit EnQuête à sa Une.

De son côté, Sud Quotidien fait état d’un «feu sur Macky» et donne la parole à Alioune Tine, Directeur régional d’Amnesty qui qualifie cette décision présidentielle de «grand bond en arrière».

«La classe politique après le maintien du mandat en cours : Avis et décisions», titre Le Quotidien, révélant que «Wade s’oblige à voter Oui au référendum».

Sur ce référendum, Le Populaire précise à sa Une qu’il est convoqué le 20 mars, «dimanche des rameaux…Journée mondiale de la jeunesse célébrée à Fatick (ville natale du président) par les catholiques».

«Il y a des démarches à faire pour attirer l’attention des autorités sur cette question», dit dans le journal Abbé Roger Gomis.

Direct-Info consacre sa Une au front scolaire qui se rallume, avec «10.000 enseignants qui défilent ce jeudi dans les rues de Dakar», à l’appel du Syndicat autonome de l’enseignement du supérieur (Saes).

L’enquête de la DIC sur un vendeur d’aquariums présumé recruteur de terroristes fait la Une de Libération qui note que «Moustapha Diatta (est) encerclé».

A la Une du Soleil, «Macky Sall (appelle à) un contrôle routier rigoureux» contre la recrudescence des accidents de la route.