Les quotidiens du weekend sur la fête de la Nativité et du Maouloud

presse quotidienne s’est faite l’écho ce samedi des messages délivrés par les guides religieux et les autorités étatiques à l’occasion de la célébration mercredi de la naissance du Prophète Mohamed, une manifestation religieuse appelée Maouloud ou Gamou.
Le Soleil revient largement sur cette commémoration et retient que le ‘’retour aux fondamentaux’’ a été l’axe principal des sermons prononcés lors de l’édition 2015 du Maouloud.
Le quotidien gouvernemental souligne particulièrement le message du Khalife général des tidianes, Serigne Cheikh Tidiane Sy ‘’Al Makhtoum’’.
Selon le journal, le guide religieux, par la voix de son porte-parole, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, a appelé à ‘’former un bloc solide contre les forces du mal’’.
Le journal relève aussi le message du ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, qui, lors de la cérémonie officielle du Maouloud à Tivaouane, a salué ‘’le rôle des religieux face au radicalisme’’.
Tout comme Le Soleil, Sud Quotidien met en exergue le sermon d’Al Makhtoum qui, selon lui, invite à ‘’lutter contre les forces du mal’’.
‘’Al Makhtoum, apôtre de la sagesse…’’, commente quant à lui Le Populaire. Le journal note qu’il a donné ce conseil au gouvernement : ‘’Continuez à travailler, ne répondez pas au coup de l’âne.
Le même journal s’est aussi fait l’écho de la célébration du Maouloud à Médina Baye, un autre bastion de la confrérie tidiane dont le Khalife ‘’demande de +renouveler notre héritage au Prophète’’.
Pour le quotidien Grand Place, les khalifes ont ainsi montré la voie, concernant la concorde nationale et le terrorisme.

Mais selon Walfadjri, ‘’la célébration du Maouloud 2015 a été l’occasion, pour la famille religieuse de Thiénaba, de s’offusquer du traitement à deux vitesses opéré par les pouvoirs publics à son égard’’.
Le journal relève par ailleurs que la communauté khadre se réclamant de Cheikhna Cheikh Saad Bouh appelle le chef de l’Etat, à prendre en compte leur capitale, Guéoul, dans le cadre de la modernisation des cités religieuses.
Le Quotidien remarque une convergence entre les sermons du Gamou et l’homélie de Noël, en parlant de ‘’paix et salut sur le Sénégal’’, à travers son titre principal.

Cette dernière célébration retient d’ailleurs l’attention de certains quotidiens comme Le Populaire qui indique que ‘’l’Eglise prêche contre la haine’’. Quant au Le Soleil, qui note ‘’une grande communion des croyants’’, durant le Maouloud et Noël, il évoque un ‘’appel pour un monde de paix’’.