Les quotidiens du Weekend à fond sur le 1er mai et ses revendications

La presse quotidienne anticipe les revendications des organisations syndicales en perspective de la Fête du Travail, qui sera célébrée dimanche 1er mai, tout en revenant sur la crise qui mine les relations entre le Sénégal et la Gambie.

Le Soleil, qui a choisi de faire le focus sur le premier sujet, annonce que les dirigeants des centrales syndicales seront reçus dimanche à 15h, par le chef de l’Etat Macky Sall.

Selon le quotidien national, les syndicalistes remettront à cette occasion leurs cahiers de doléances au Président Sall.

Le Quotidien met lui aussi en exergue les préoccupations des travailleurs, à l’occasion du 1er Mai. ‘’Doléances centrales’’, titre le journal, soulignant qu’après le traditionnel défilé le matin, les responsables syndicaux se rendront dans l’après-midi au Palais de la République, pour la remise des cahiers de doléances.
Le quotidien du Groupe Avenir Communication relève le contexte particulier de cette année, marqué par ‘’front social en ébullition et l’unité des forces syndicales’’.

Dans sa manchette, Le Populaire parle de cahier de doléances sociales. D’après le journal, la célébration de la fête du 1er Mai ‘’suscite moult questions’’, car ce sont pratiquement ‘’les mêmes revendications qui reviennent’’ sur la table du président de la République.

Ainsi, si l’on en croit Walfadjri, ‘’plusieurs centrales syndicales ont pris l’option, cette année, de ne pas prendre part à la traditionnelle remise des cahiers de doléances au chef de l’Etat (…)’’.

Et pour cause, explique le journal, ‘’elle est devenue une routine sans objet en cela que les précédentes revendications restent en l’état’’.

Sur un autre plan, Sud Quotidien relève l’’’immmixtion des diplomates occasionnels dans la crise sénégalo-gambienne’’. ‘’Médiation de façade’’, commente le journal qui, en pages intérieures, semble s’en offusquer.

En tout cas, relève le quotidien Enquête dans sa manchette, le président Gambien Yahya Jammeh ‘’active ses réseaux au Sénégal’’. Selon le journal, ‘’depuis quelque temps, il ne se passe plus un seul jour sans que l’un de ses lobbyistes en terre sénégalaise ne sorte de l’ombre pour plaider la levée du contournement’’ de la Gambie, par les automobilistes sénégalais.
A ce propos d’ailleurs, l’As révèle que l’ancien Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye ‘’offre sa médiation’’, pour aider à mettre fin à l’escalade autour du blocus de la frontière entre les deux pays.
La Tribune, qui fait bande à part, fait état d’’’interrogations sur la sécurité du port’’ de Dakar.