Les quotidiens du vendredi traitent en priorité de l’arrestation de Bibo Bourgi

La nouvelle arrestation, hier, de Bibo Bourgi, reconnu coupable de complicité d’enrichissement illicite et condamné à 6 ans de prison en mars 2015, tout comme Karim Wade, mais resté libre, est au menu des quotidiens de ce vendredi.
«Rebondissement dans l’affaire Karim Wade : Bibo Bourgi et Papa Abdou Diassé arrêtés», titre L’Observateur.

Ce quotidien explique que les deux complices de Wade-fils sont envoyés au Pavillon spécial de l’hôpital Le Dantec, après un mandat de dépôt du Procureur spécial.

«Traque des biens mal acquis : Bibo retourne en prison», note Sud Quotidien, précisant qu’il y rejoint Karim Wade.

Selon Walfadjri, «Bibo (est) arrêté à nouveau pour être incarcéré» et que «les gendarmes chargés d’exécuter le mandat de dépôt l’ont trouvé malade et alité».

Selon L’As, cueilli à son domicile, «Bibo envoyé en prison par le procureur spécial de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei)», Cheikh Tidiane Mara qui exécute sa dernière décision avant d’aller à la retraite à la fin du mois.

«Traque des biens mal acquis : Bibo Bourgi retourne en prison», titre Rewmi quotidien, à côté du Populaire qui note : «Bibo ramené à Rebeuss par le Procureur spécial».

Le Quotidien s’intéresse aux mouvements dans les comptes de Mamadou Pouye, un autre complice de Karim Wade, et fait état de «Pouye papers».

Dans son dossier du jour, EnQuête se focalise sur les difficultés des pilotes et aviateurs à avoir des garçons et note que «le mal est dans les vibrations».

Selon le journal, des pilotes, et pas simplement sénégalais, ont fait le constat qu’ils n’ont pratiquement que des filles.

De son côté, Libération insiste sur ce Sénégalais sur la liste de dix étrangers condamnés à mort en Inde et écrit que «Jakarta veut exécuter Ousmane Seck».

Revenant sur l’affaire du double meurtre aux Etats-Unis, le même journal donne «la face cachée d’un carange familial», avec El Hadj Diop qui a tué son épouse et sa fille.

Le Témoin annonce la bonne nouvelle pour les victimes et familles des victimes sénégalaises de la bousculade de Mouna lors du pèlerinage 2015, et informe que «l’assureur indemnise les ayants droits».

«Une cérémonie de remise des chèques aux parents des victimes aura lieu ce matin au ministère des Affaires étrangères».
Le Soleil consacre sa Une aux propos de Macky Sall qui posait la première pierre de l’arène nationale. «C’est un hommage rendu à la lutte», dit le Chef de l’Etat.