Les quotidiens du vendredi parlent de politique et du blocus de la transgambienne

La presse de ce jeudi met en exergue l’actualité politique et le blocus de la transgambienne, avec la réunion avortée d’hier entre Dakar et Banjul pour sa levée.

Après la défaite du Oui au référendum en Italie et en Mauritanie, L’As informe que le chef de l’Etat secoue ses représentations diplomatiques dans ces pays. «Macky Sall affecte», titre le journal.

Le journal EnQuête consacre sa rubrique «Tel Quel» au ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, décrit comme «l’ami du président». Selon le journal, «controversé ministre de l’Intérieur, le maire de Boké Dialloubé est un soutien fidèle du Chef de l’Etat».

«Jusqu’à mon dernier souffle, je ferai la politique», soutient à la Une du Soleil, Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale.

«Transhumance, affaires judiciaires… : Mimi sur les plates-bandes de Macky», titre Walfadjri.

S’agissant de l’organisation des élections, Le Témoin note que «l’opposition récuse Abdoulaye Daouda Diallo, le pouvoir le défend».

A sa Une, Sud Quotidien revient sur la réunion avortée entre le Sénégal et la Gambie sur le blocus aux frontières, et titre : «Pourquoi Banjul fait faux bond».

Sur ces négociations, L’As écrit que «le Sénégal opte pour l’essoufflement».

«Blocus de la transgambienne : Macky asphyxie Jammeh. Le président gambien supplie le Sénégal de lever le boycott », écrit Le Quotidien.

«Retour d’Ebola en Guinée, fermeture de la frontière gambienne : Macky entre deux feux», titre La Tribune.

Pendant ce temps, L’Observateur donne la parole à Me Abdoulaye Tall, avocat de Baye Modou Fall qui affirme que «Boy Djinné vit paisiblement en Gambie».

Un autre entretien fait la Une du Témoin qui interroge le général Mamadou Guèye Faye, Haut Commandant de la gendarmerie nationale. «Le défi sécuritaire, notre ambition. Nous ferons face aux menaces compte-tenu de notre double référence militaire et sécuritaire», dit le général dans Le Témoin.

«Lamine Diack otage des juges français», titre Libération qui révèle que sa demande de sortie du territoire français a encore été rejetée.

«Crise dans l’enseignement supérieur : Le ras-le-bol des parents d’élèves», note Le Populaire.