Les quotidiens du mercredi pleurent toujours les morts de Mouna

Les journaux parus mercredi se font toujours échos du nombre en hausse de pèlerins sénégalais décédés lors du hajj 2015.

’’33 morts, 10 corps non encore identifiés : Mouna n’a pas dit son dernier mot’’, écrit à sa une Sud Quotidien.

’’Le nombre de pèlerins sénégalais qui ont trouvé la mort dans la bousculade à Mouna survenue le 24 septembre dernier, ne cesse d’évoluer. De 5, puis 10, 11 et 14 il y a 72 heures, le bilan des victimes est passé à 33 morts confirmés et 10 autres corps n’ont pas encore été identifiés’’, souligne Sud.

’’Le Sénégal proche des 46 morts à Mouna’’, croit savoir Le Populaire qui évoque les 33 morts connues et 13 autres corps en cours d’identification, ‘’ce qui risque de porter le bilan à 46 victimes sénégalaises’’.

La Tribune estime que les pertes en vies humaines ont dépassé ‘’la cinquantaine’’.

Le journal rapporte qu’un étudiant sénégalais basé en Arabie Saoudite assure avoir vu 23 autres corps sénégalais morts, tandis qu’un pèlerin âgé de 81 ans est mort à sa descente d’avion à l’aéroport de Dakar.

L’Observateur souligne que le décès d’Aïda Ndiaye Bada Lô, qui figurait jusqu’ici sur la liste des personnes perdues de vue, est confirmé par la commission médicale du commissariat au pèlerinage.

Le journal relève que la cérémonie officielle d’hommage aux Lionnes du basket, initialement prévue jeudi, est reportée à une date ultérieure en raison de l’évolution du bilan des nouvelles victimes sénégalaises de la bousculade de Mouna.

D’où ce titre du journal Le Quotidien : ’’Augmentation des morts de Mouna : Macky reporte l’hommage aux Lionnes’’.

Enquête fait un focus sur le retour des pèlerins à Dakar qui est rythmé par ‘’une joie, des larmes et une affliction’’.

Le journal rapporte le cri du cœur des pèlerins en ces termes ‘’Plus jamais ça’’. Selon le journal les pèlerins sont partagés entre ’’bonheur, incertitudes et affliction’’.

’’Si les pèlerins sénégalais sont heureux d’avoir fait le Hadji pour l’accomplissement du cinquième plier de l’Islam, la mort des compatriotes dans la bousculade de Mouna les attriste’’, fait remarquer Enquête.

Le journal qui parle d’une véritable tragédie, note que le Mali paie le plus lourd tribut en Afrique avec 60 morts confirmés et 429 disparus.