Les quotidiens du Mercredi commentent la démission avortée de Youssou Touré

La démission avortée du Gouvernement de Youssou Touré, Secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation, et coordonnateur des enseignants de l’Alliance pour la République (Apr, au pouvoir), est le sujet phare traité par les quotidiens de ce mercredi.
Sur ce qu’il qualifie de «fausse démission», Rewmi quotidien note que «Youssou Touré ravale ses crachats».

«Youssou Touré ; micmac autour d’une démission : Le wax waxeet (reniement) le plus éphémère de l’histoire politique», écrit Libération.

La Tribune estime que «Youssou Touré fait semblant de démissionner», poussant «Marième Faye (Première dame) et Moustapha Diakhaté (président du groupe parlementaire de la majorité) à le rencontrer chez lui pour le raisonner».

«Youssou se range et s’excuse», ajoutent nos confrères de La Tribune.

«Crise à l’Apr-La démission éclair de Youssou Touré. Le Secrétaire d’Etat revient sur sa décision une heure après», écrit EnQuête.

«Le Tour(e) ridicule», titre Le Quotidien, soulignant que Youssou annonce sa démission et reste, et que la Première dame dégonfle le Secrétaire d’Etat.

«Démission du Gouvernement, puis revirement-La volte-face de Youssou Touré. Moustapha Diakhaté et Marième Faye en sapeurs-pompiers», détaille Le Témoin à sa Une.

De son côté, L’Observateur donne «les dessous de la démission avortée de Youssou Touré».

«A l’origine, note le journal, des accusations de détournement. Youssou Touré, un habitué du revirement».

A la Une du Soleil, Abdoulaye Daouda Diallo, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, annonce «des dispositions pour un bon déroulement du référendum» et un budget de près de 2 milliards f cfa.

Pour ce référendum, Le Populaire fait état de «plan anti-fraude du Front du Non» qui va déployer 130.000 volontaires sur le terrain pour sécuriser les bureaux de vote.

Mais la réponse du ministre de l’Intérieur ne se fait pas attendre. «S’il était possible de frauder…ceux qui s’agitent n’auraient jamais quitté le pouvoir», dit-il dans Le Populaire.

«Appel au dialogue autour des réformes constitutionnelles : Macky et l’opposition en mode défiance», titre Sud Quotidien.

A sa Une, le journal EnQuête affiche l’ambition politique de l’ancien Premier ministre «Abdoul Mbaye et ses réseaux».

«Après sa prise de position sur le référendum, ses amis lui prêtent des ambitions politiques. L’ancien Pm peut compter sur ses soutiens dans l’appareil d’Etat français», ajoute EnQuête.

Le journal L’As affiche la «bamboula des expatriés à la CBAO (Compagnie bancaire de l’Afrique de l’Ouest, rachetée par le Groupe marocain Attijariwafa bank)» avec des charges annuelles estimées à deux milliards f cfa.